NOUVELLES
18/02/2012 04:21 EST | Actualisé 19/04/2012 05:12 EDT

Attentats de Bombay: la justice indienne veut juger le Canadien impliqué

BOMBAY, Inde - Un tribunal de New Delhi a annoncé son intention de juger le terroriste américain David Headley, le Canadien Tahawwur Rana et sept autres individus, qui auraient commis les attentats meurtriers de 2008 à Bombay, en Inde, selon ce qu'ont rapporté des médias locaux, samedi.

La décision de la cour permettra à des enquêteurs indiens de demander la déportation de Headley, incarcéré aux États-Unis après avoir admis être le cerveau de ces trois journées d'attentats, qui avaient ravagé la plus grande ville indienne.

Une entente conclue avec les autorités américaines prévoyait toutefois que l'homme ne serait pas déporté s'il offrait sa collaboration aux enquêteurs.

Headley était l'un des témoins du gouvernement américain dans le procès de Rana l'an dernier. Ce ressortissant canadien a vécu à Chicago pendant plusieurs années.

L'homme d'affaires a été condamné pour avoir soutenu le groupe terroriste Lashkar-e-Taïba et pour avoir comploté une attaque contre un journal danois. Il a cependant été lavé des accusations portées contre lui dans l'affaire de Bombay.

Les enquêteurs indiens ont accusé Headley, Rana et les autres — dont deux membres présumés du service de renseignements du Pakistan —, d'avoir comploté des attentats en Inde, incluant le siège de Bombay. Les violences avaient alors fait 168 morts.

Le juge de district H.S. Sharma a indiqué, selon ce qu'a rapporté l'agence de presse indienne The Press Trust of India, que la poursuite était encore au stade de la collecte de preuves supplémentaires.

Le juge Sharma a ordonné aux neufs accusés de comparaître en cour le 13 mars, en plus d'émettre cinq mandats d'arrestation contre des suspects qui ne sont toujours pas incarcérés.