NOUVELLES
16/02/2012 09:33 EST | Actualisé 17/04/2012 05:12 EDT

Le bénéfice de Barrick Gold a reculé à 959M$US au quatrième trimestre

TORONTO - Barrick Gold a affiché jeudi un bénéfice net ajusté en hausse de 15 pour cent pour son quatrième trimestre, ce qu'il a attribué à la hausse des cours de l'or et du cuivre, mais les résultats du plus grand producteur d'or au monde ont malgré tout déçu les analystes.

La société de Toronto a fait état d'un bénéfice ajusté de 1,17 milliard $ US, en excluant diverses charges après impôts.

Le résultat par action s'est établi à 1,17 $ US, ce qui est inférieur aux attentes des analystes, qui tablaient en moyenne sur un tel bénéfice de 1,27 $ US, selon la firme Thomson Reuters. Un an plus tôt, la société avait réalisé un bénéfice ajusté de 1,02 milliard $ US, soit 1,02 $ US par action.

Le bénéfice net de la minière a reculé à 959 millions $ US, ou 96 cents US par action, au quatrième trimestre, comparativement à 961 millions $ US, soit aussi 96 cents US par action, un an plus tôt.

Barrick Gold a expliqué que ses résultats avaient été touchés par une réduction de valeur après impôts de 153 millions $ US, liée à son portefeuille d'investissements et à des actifs énergétiques hors exploitation.

Ses revenus ont avancé à 3,79 milliards $ US, contre 3,01 milliards $ US il y a un an.

La production trimestrielle d'or s'est établie à 1,81 million d'onces au coût décaissé de 505 $ US l'once.

Barrick s'attend à ce que sa production pour l'ensemble de l'exercice se situe entre 7,3 et 7,8 millions d'onces d'or, à un coût décaissé oscillant entre 520 $ US et 560 $ US l'once.

En 2011, Barrick a produit un peu moins de 7,7 millions d'onces d'or au coût décaissé de 460 $ US l'once, a précisé le chef de la direction Aaron Regent lors d'une conférence téléphonique avec des analystes.

«Je crois que cela se compare très favorablement aux autres grands producteurs aurifères et que cela nous place dans le troisième tiers pour ce qui est des coûts», a noté M. Regent.

Le chef de la direction a rappelé que Barrick avait augmenté son dividende de 25 pour cent et qu'il s'agissait d'une tendance qui devrait se poursuivre.

Barrick développe actuellement de nombreux projets en République dominicaine, au Chili, le long de la frontière entre le Chili et l'Argentine et en Alaska.

L'action de Barrick (TSX:ABX) a pris jeudi 46 cents pour clôturer à 48 $ à la Bourse de Toronto.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!