NOUVELLES
16/02/2012 05:51 EST | Actualisé 17/04/2012 05:12 EDT

Gary Carter: les Québécois conservent de bons souvenirs

Getty FILE

MONTRÉAL - Le décès de Gary Carter à l'âge de 57 ans, jeudi, des suites d'un cancer du cerveau, aura ramené le baseball à l'avant-plan de l'actualité au Québec, plusieurs observateurs rendant hommage au populaire receveur des Expos de Montréal.

Aux yeux de plusieurs journalistes qui ont couvert le baseball, celui qu'on surnommait le «Kid» a été le joueur le plus populaire de l'histoire des Expos.

«C'était un gentilhomme, avec qui il était agréable de discuter, parfois pendant très longtemps» s'est souvenu Richard Milo, qui a été affecté à la couverture du baseball à Montréal pour La Presse Canadienne.

Pour le journaliste Serge Touchette, Carter aura contribué à populariser le sport au Québec. «C'était un grand vendeur de baseball au Québec, probablement le plus grand que la province ait connu», a-t-il affirmé.

Les deux journalistes ont reconnu que certains coéquipiers du «Kid» estimaient que ce dernier avait tendance à trop aimer les caméras et les médias, mais que Carter a toujours été apprécié des partisans montréalais.

«À l'époque, un courant négatif circulait, a observé Touchette. Il y a beaucoup de vedettes qui signaient moins d'autographes. Gary Carter n'a jamais été comme ça et il l'a été jusqu'à la fin de sa carrière.»

Le commentateur Jacques Doucet, qui a décrit les matches des Expos pendant 33 ans à la radio, s'est rappelé l'enthousiasme de Carter pour son sport, quand la Presse canadienne lui a demandé le meilleur souvenir qu'il avait de l'ancien receveur.

«C'est le bonhomme qui se présentait tous les jours pour donner le meilleur de soi sur le terrain, toujours avec un large sourire, a dit Doucet. Son surnom du 'Kid', il ne l'avait pas volé . Il disait toujours depuis arrivée à Montréal que pour aimer jouer au baseball, il fallait avoir un coeur d'enfant, et il en avait un.

«C'était un bonhomme qui prenait son rôle au sérieux. Il était conscient de son rôle sur le terrain, et aussi des responsabilités de celui qui est une vedette dans une grande ville dans un sport majeur, comme c'était le cas des Expos à Montréal.

«Il était toujours disponible pour les entrevues avec les médias et aussi pour signer des autographes pour les amateurs, a ajouté Doucet. Pour moi, Gary Carter a été et restera toujours l'un des meilleurs sinon le meilleur joueur des Expos.»

Plusieurs amateurs de sport ont également souligné le décès de Carter sur les médias sociaux. Le site Twitter a été inondé de messages aussitôt que le décès de l'ancien receveur a été annoncé, aux alentours de 17 heures.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Gary Carter (1954-2012) Voyez les images