NOUVELLES
08/02/2012 11:12 EST | Actualisé 09/04/2012 01:12 EDT

Sarkozy invite les Zeitouni et Israël à porter plainte en France

PARIS - Paris n'extradera pas les deux automobilistes français soupçonnés d'avoir renversé Lee Zeitouni, a déclaré mercredi soir le président Nicolas Sarkozy, en invitant la famille de la jeune femme ou le gouvernement israélien à porter plainte en France.

"Ceux qui ont fait ça, qui ont tué cette jeune fille, doivent rendre des comptes", a considéré le chef de l'Etat lors de son discours au dîner du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France). "Je réclame justice".

Cependant, "la France n'extrade pas ses nationaux, jamais", a insisté le président Sarkozy. "Sur ce principe-là (...) il n'y aura pas d'exception, jamais".

"Mais si la famille de cette jeune fille ou le gouvernement israélien venaient à déposer plainte en France, alors les coupables présumés seront immédiatement déférés devant la justice", a promis le chef de l'Etat. "Nous ne devons pas laisser impuni un tel crime". AP

cb-sc/