NOUVELLES
07/02/2012 17:23 EST | Actualisé 08/04/2012 01:12 EDT

Une bande de trafiquants de drogues demandent la paix pendant une visite du pape

MEXICO - Une bande de trafiquants de drogues a déployé des bannières à Leon, une ville mexicaine de l'État de Guanajuato que le pape Benoît XVI doit visiter le mois prochain, demandant aux bandes rivales de garder la paix pendant son séjour.

L'une des bannières est signée par les «Templiers», un cartel violent et pseudo-religieux provenant de l'État voisin, Michoacan.

Les bannières, portant des messages écrits à la main, ont été rapidement retirées mardi, quelques semaines après que l'archidiocèse catholique eut envoyé un appel aux groupes criminalisés.

Le 22 janvier, l'archevêque de Leon a demandé aux cartels d'observer une sorte de trêve pendant le passage du pape, afin que la violence ne vienne pas assombrir sa visite.

La police municipale a fait parvenir une photographie d'une bannière à l'Associated Press. On peut y lire que la confrontation sera inévitable si d'autres groupes se présentent dans l'État et que la bande ne veut pas d'effusion de sang pendant la visite du pape.

La bannière fait référence à «Nouvelle Génération», une bande rivale de l'État de Jalisco, qui serait alliée au puissant Cartel de Sinaloa. Les deux groupes, ainsi que les «Zeta», s'affrontent dans les trois États.

Les bannières ont été accrochées sous des ponts situées à des intersections passantes de Leon, mardi. D'autres ont aussi été vues dans d'autres villes de l'État de Guanajuato.