NOUVELLES
07/02/2012 16:12 EST | Actualisé 08/04/2012 01:12 EDT

Un présumé prédateur sexuel qui agissait sur Facebook accusé en C.-B.

TRAIL, C.-B. - Un présumé prédateur sexuel qui agissait sur Facebook fait face à des dizaines d'accusations de corruption d'enfants, d'extorsion et d'avoir proféré des menaces envers des enfants âgés entre 10 et 14 ans.

Selon la Gendarmerie royale du Canada (GRC), le jeune homme de 17 ans originaire de Trail, en Colombie-Britannique, fait face à 47 accusations, dont celles d'avoir communiqué par ordinateur dans le but de corrompre un enfant de moins de 18 ans, d'avoir obtenu des services sexuels d'un enfant de moins de 18 ans et d'attouchements sexuels.

La police a retracé au moins 20 enfants qui affirment avoir été victimes du prédateur. La plupart d'entre eux proviennent des secteurs de Trail ou de Castlegar, dans le sud-est de la Colombie-Britannique.

Par voie de communiqué, la GRC a indiqué que l'accusé aurait communiqué avec ses victimes par Internet afin qu'elles s'adonnent à des actes sexuels filmés par leur caméra et pour organiser des rencontres avec elles.

Un agent de la GRC a ajouté que les victimes se sont fait offrir l'aide appropriée.

Les incidents se seraient produits entre juin 2009 et novembre 2010. L'adolescent doit comparaître jeudi, et la police a expliqué que d'autres accusations pourraient être déposées.

Un porte-parole de la GRC a estimé que de tels incidents doivent rappeler aux enfants qu'ils ne doivent pas accepter n'importe quel ami sur Facebook et aux parents qu'ils doivent expliquer à leurs enfants la façon de se comporter sur Internet.