NOUVELLES
07/02/2012 15:55 EST | Actualisé 08/04/2012 01:12 EDT

Les garçons devraient eux aussi être vaccinés contre le VPH, selon des docteures

TORONTO - Un groupe représentant des docteures du Canada presse les gouvernements provinciaux de payer pour que les garçons soient eux aussi vaccinés contre le virus du papillome humain (VPH).

La Fédération des femmes médecins du Canada a soutenu que le fait de vacciner seulement les filles n'était pas équitable, et que le vaccin n'était pas utilisé à son plein potentiel.

Leur sortie survient dans la foulée d'un avis rendu par un comité d'experts du gouvernement fédéral, qui fait état de plusieurs preuves recommandant que les garçons et les jeunes hommes âgés de 9 à 26 ans soient vaccinés avec le Gardasil, qui traite le VPH.

Le Comité consultatif national de l'immunisation a aussi recommandé que les garçons entre 9 et 26 ans ayant des relations sexuelles avec des partenaires masculins soient aussi vaccinés.

La fédération a par ailleurs rappelé que les deux sexes contribuent à la transmission du VPH et que les garçons comme les filles devraient être protégés contre le VPH, dont certaines formes peuvent entraîner un cancer.

Les responsables provinciaux de la santé ont mentionné qu'ils devaient encore faire des analyses de coûts pour vérifier s'il serait logique d'élargir la couverture du vaccin Gardasil aux garçons.