NOUVELLES
07/02/2012 05:03 EST | Actualisé 08/04/2012 01:12 EDT

Allocations familiales suspendues en cas d'absentéisme scolaire: Sarkozy "assume"

Le président Nicolas Sarkozy a dit mardi "assumer" la politique de suspension des allocations familiales en cas d'absentéisme scolaire, qui a concerné 171 familles en six mois, selon lui.

"La responsabilité des parents doit être confortée", a déclaré le chef de l'Etat en déplacement à Lavaur, dans le Tarn. "Je l'assume: les parents qui ne remédient pas à l'absentéisme scolaire de leurs enfants voient désormais leurs allocations familiales suspendues jusqu'à ce qu'ils aient répondu à l'obligation de scolariser de leurs enfants".

Le chef de l'Etat a assuré qu'il ne "s'agit pas de stigmatiser qui que ce soit" et annoncé qu'en "six mois d'expérience", sur 33.000 avertissements pour absentéisme, seulement 2% des enfants concernés ne sont pas retournés à l'école. "Sur les 2%, nous avons en vérité supprimé les allocations familiales à 171 familles, (...) qui seront intégralement rendues quand les enfants seront revenus suivre leurs cours à l'école", a-t-il précisé.

"Est-ce que ça valait la peine de faire une polémique, de s'insulter d'un camp à l'autre? De perdre tout son temps avec ce torrent de démagogie, de propos déplacés, de réflexions sottes?", s'est-il demandé. AP

xdec/sc/mw