NOUVELLES
05/02/2012 03:17 EST | Actualisé 06/04/2012 01:12 EDT

Compteurs intelligents: les opposants craignent pour la santé et manifestent

MONTRÉAL - Une cinquantaine de personnes réclamant un moratoire immédiat sur l'installation des compteurs intelligents d'Hydro-Québec ont manifesté dimanche à Montréal, Québec et Sherbrooke.

Organisée par la Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique, la manifestation a pour but de mettre de la pression sur le gouvernement pour qu’il intervienne et impose un moratoire sur le projet.

Les opposants affirment que les compteurs émettent des radiofréquences qui sont nocives pour la santé humaine, selon plusieurs études.

Ils exigent qu’une commission d’enquête itinérante et publique soit créée, sous l’égide du Bureau d’audiences publiques en environnement (BAPE), afin de bien évaluer le projet dans son ensemble et de faire le point sur les risques liés à l’électropollution.

Parallèlement, ils veulent qu’Hydro-Québec accorde à tout abonné le remplacement immédiat et sans frais de tout compteur intelligent déjà installé.

À Montréal, plusieurs résidants du quartier Villeray se sont regroupés pour contester l’installation des compteurs intelligents dans leurs résidences, dans le cadre du projet pilote de la société d’Etat. Ils soulignent que 89 pour cent des compteurs se trouvent à l'intérieur des résidences, et 70 pour cent dans les cuisines des domiciles, ce qui multiplient les dangers pour la santé, selon eux.