NOUVELLES
31/01/2012 13:49 EST | Actualisé 01/04/2012 01:12 EDT

Émeute de la Coupe Stanley à Vancouver: d'autres suspects ont été accusés

VANCOUVER - Un homme qui a été tabassé après avoir demandé à la foule de cesser de fracasser des fenêtres pendant l'émeute de la Coupe Stanley à Vancouver, en juin dernier, demande l'aide de la population pour l'aider à identifier ses agresseurs.

Robert MacKay a indiqué, lors d'un point de presse de la police mardi, souhaiter que tous visionnent la vidéo du 15 juin.

Il a ajouté qu'il avait laissé tomber toutes précautions cette soirée-là et choisi de se mêler à l'émeute.

L'inspecteur Les Yeo a diffusé la vidéo montrant comment M. MacKay a été projeté au sol et battu, ajoutant qu'elle pourrait être visionnée par la population sur le site Web du service de police. Des photos de suspects y ont aussi été mises en ligne.

Il a également indiqué que cette vidéo avait choqué les enquêteurs et ce, même après qu'ils aient visionné des milliers d'heures d'images et des centaines d'actes criminels. Selon l'inspecteur Yeo, ses collègues ont été choqués par la façon dont Robert MacKay a été battu et s'est fait asperger de poivre de Cayenne alors qu'il était allongé au sol.

M. MacKay a mentionné que la vue de ces images était troublante, mais il a précisé ne pas avoir de problèmes persistants liés à cet événement.

L'homme a toutefois reconnu que cela l'avait replongé dans l'ambiance de cette nuit de juin et qu'il ne s'en était pas complètement remis.

L'enquêteur Yeo a annoncé mardi que la Couronne avait approuvé 11 chefs d'accusation supplémentaires contre cinq individus soupçonnés d'avoir participé à l'émeute.

Le plus jeune d'entre eux est âgé de 17 ans et habite Langley, en Colombie-Britannique. Les chefs d'accusation comprennent la participation à une émeute, la perpétration d'une agression, de méfait, et l'introduction par effraction.

Ces nouvelles mises en accusation portent à 43 le nombre total de personnes accusées, sur les 100 suspects contre qui la police a recommandé de déposer des accusations.

L'émeute a éclaté lorsque des milliers de personnes se sont rassemblées au centre-ville de Vancouver pour regarder le match opposant les Canucks aux Bruins de Boston, en finale des séries de la Coupe Stanley.