NOUVELLES
31/01/2012 09:52 EST | Actualisé 01/04/2012 01:12 EDT

Longueuil veut devenir une région administrative comme Laval et Montréal

LONGUEUIL, Qc - Le ministre des Affaires municipales du Québec, Laurent Lessard, se dit ouvert à évaluer la demande de la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, qui voudrait que sa municipalité ne fasse plus partie de la Montérégie pour ainsi devenir une nouvelle région administrative.

Devant la Commission de l'aménagement du territoire de l'Assemblée nationale, mardi à Québec, Mme St-Hilaire a demandé que l'agglomération de Longueuil puisse obtenir les mêmes outils de développement que Laval et Montréal, qui bénéficient du statut de région administrative.

Depuis 2006, l'agglomération de Longueuil regroupe les villes de Longueuil, Boucherville, Brossard, Saint-Bruno-de-Montarville et Saint-Lambert. L'agglomération compte plus de 406 000 habitants.

Mme St-Hilaire estime que d'accorder à Longueuil le statut de région administrative n'entraînerait «pratiquement aucun coût». Elle ajoute que cette décision permettrait à l'agglomération d'assurer une présence plus active et cohérente dans plusieurs dossier locaux.

Le ministre Lessard a précisé qu'en fonction des arguments de la mairesse, le gouvernement se devait d'examiner les implications de cette demande.

«On comprend l'objectif, on va regarder et on va mesurer tout ce que ça veut dire. Est-ce que ça veut dire dénaturer le reste de la Montérégie? Ils ne sont pas tout seuls. Alors donc, on a été ouvert à regarder ce que ça voulait dire, comme pôle métropolitain», a expliqué M. Lessard.

La mairesse de Longueuil a rappelé que les enjeux administratifs, économiques et politiques de l'agglomération sont davantage liés à la région métropolitaine de Montréal qu'au reste du territoire géographique de la Montérégie.