NOUVELLES
31/01/2012 05:09 EST | Actualisé 01/04/2012 01:12 EDT

Le TSX profite des données manufacturières et des espoirs du marché de l'emploi

TORONTO - La Bourse de Toronto a terminé la séance de mercredi en hausse, encouragée par la publication de données sur le secteur de la fabrication et sur la création d'emplois aux États-Unis.

L'indice composé S&P/TSX a pris 65,51 points et clôturé à 12 517,66 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a grimpé de 5,56 points à 1637,31 points.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,37 cents US pour finir à 100,09 cents US, clôturant au-dessus du niveau de la parité avec le dollar américain pour la première fois depuis la fin octobre.

Aux États-Unis, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 83,55 points à 12 716,46 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq s'est emparé de 34,43 points à 2848,27 points et que l'indice élargi S&P 500 a gagné 11,67 points à 1324,08 points.

Les investisseurs ont été encouragés par les données de la firme ADP, selon lesquelles le secteur privé américain aurait créé 170 000 emplois le mois dernier. Les économistes s'attendent pour leur part à ce que l'économie américaine ait créé un total de 150 000 emplois en janvier.

De son côté, l'institut américain des gestionnaires en approvisionnement a dévoilé mercredi son indice manufacturier pour le mois de janvier, lequel s'est établi à 54,1 points, soit légèrement en deçà de la prévision de 54,5 points des analystes.

«Nous avons des raisons d'être optimistes avec les récents signes d'amélioration de la vigueur économique, incluant les chiffres (de l'indice des gestionnaires en approvisionnement)», a observé Tim Caulfield, vice-président et directeur de la recherche en valeurs mobilières chez Bissett Investment Management à Calgary.

«L'indice des gestionnaires en approvisionnement américains a manqué la cible de peu mais il est toujours à un assez bon niveau et indique clairement une expansion du secteur de la fabrication, et nous avons vu des améliorations dans le marché de l'emploi des États-Unis.»

D'autres données ont témoigné de la croissance soutenue du secteur manufacturier en Chine le mois dernier.

«Les indicateurs suggèrent que l'économie chinoise se prépare pour un atterrissage en douceur, une nouvelle étape qui rassurera ceux qui craignent son écrasement», a noté l'économiste Benjamin Reitzes, de BMO Marchés des capitaux.

Le gouvernement chinois a mis en place certaines mesures pour ralentir son économie en 2011, notamment pour limiter la forte inflation. Certaines de ces mesures resserraient les conditions de prêts des banques. Pékin a aussi annoncé des mesures de relance pour le secteur privé, notamment par l'entremise de crédits d'impôts et de fonds pour financer les nouvelles petites entreprises.

La Chine a été un des principaux piliers de l'économie mondiale pendant que cette dernière tentait de se remettre de la crise financière et de la récession qui l'a suivie en 2008. Sa forte croissance économique a été un atout pour les cours du pétrole et des métaux, ce qui a profité aux titres des entreprises du secteur des matières premières du parquet torontois.

Sur le TSX, le secteur de la finance a progressé d'un pour cent mercredi. L'action de la Banque Royale (TSX:RY) a gagné 91 cents à 53,28 $, tandis que celle de la Banque de Montréal (TSX:BMO) s'est appréciée de 51 cents à 58,80 $.

Le secteur des technologies a crû de 1,88 pour cent, le titre du Groupe CGI ayant notamment avancé de 61 cents à 20,86 $ même si la société de services informatiques a affiché un bénéfice en baisse et de plus faibles revenus. Le groupe a cependant obtenu plus de contrats au cours du plus récent trimestre.

Le groupe des métaux de base a grimpé de 1,39 pour cent, le cours du cuivre ayant avancé de 5 cents US à 3,84 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York. L'action de HudBay Minerals (TSX:HBM) s'est emparé de 29 cents à 12 $ et celle d'Ivanhoe Mines (TSX:IVN) s'est adjugée 46 cents à 16,63 $.

Le secteur de l'énergie du parquet torontois a pris un léger 0,06 pour cent, pendant que le cours du pétrole brut retraitait de 87 cents US à 97,61 $ US le baril à New York. Le prix du baril a reculé après la publication de données montrant que les réserves américaines de brut avaient grimpé de façon plus importante que prévu.

L'action de Cenovus Energy (TSX:CVE) a avancé de 70 cents à 37,29 $. Celle de Suncor Energie (TSX:SU), qui a publié tard mardi soir un bénéfice et des revenus en hausse pour son plus récent trimestre, a cédé trois cents à 34,51 $.

Le secteur aurifère a limité les gains du TSX, même si le cours du lingot d'or a pris 9,10 $ US à 1749,50 $ US l'once à New York. L'action de Barrick Gold (TSX:ABX) a effacé 17 cents à 49,29 $.