NOUVELLES
31/01/2012 09:12 EST | Actualisé 01/04/2012 01:12 EDT

Fortress Paper produira de la pâte pour vêtements à Lebel-sur-Quévillon

LEBEL-SUR-QUÉVILLON, Qc - Lebel-sur-Quévillon renouera avec l'industrie forestière grâce à la relance de l'ancienne usine de Domtar, qui avait cessé ses activités en 2005.

Confirmé mardi par le premier ministre Jean Charest, cet investissement de 232,7 millions $ devrait créer plus de 300 emplois directs à l'usine et près de 400 emplois indirects dans le secteur forestier et le domaine du transport.

Selon le premier ministre, cette annonce représente une autre occasion de stimuler le potentiel économique du Nord du Québec, ce qui s'inscrit dans la mise en oeuvre du Plan Nord.

M. Charest a souligné la persévérance de la communauté, durement affectée par le ralentissement de l'industrie forestière.

«Pour toute la communauté de Lebel-sur-Quévillon, à travers (le maire) Gérald Lemoyne, ça été des années et des années de travail, de persévérance, même quand il n'y avait pas de lumière au bout du tunnel.»

Par l'intermédiaire d'Investissement Québec, le gouvernement accorde un prêt de 132,4 millions $ remboursable sur une période de 10 ans à Fortress Paper, qui devient propriétaire des installations.

L'usine produira de la pâte qui servira à fabriquer des vêtements, à partir de la rayonne. L'entreprise, dont le siège social se trouve en Colombie-Britannique, possède un établissement industriel semblable au Québec, à Thurso, dans l'Outaouais.

La production à Thurso a débuté il y a quelques semaines. Elle est destinée principalement à des usines de textile en Chine.

Par voie de communiqué, Domtar a confirmé la conclusion d'une entente définitive avec Fortress ainsi qu'une filiale du gouvernement du Québec concernant la vente de ses actifs de Lebel-sur-Quévillon. La conclusion de la transaction est prévue pour le deuxième trimestre de 2012.

Le Syndicat canadien des communications de l'énergie et du papier s'est réjoui de cette annonce, rappelant qu'il est important de développer de nouveaux produits fabriqués à partir de la fibre de bois.

Domtar avait décidé de fermer son usine de Lebel-sur-Quévillon en novembre 2005 à la suite d'un conflit de travail et ses actifs ont été mis en vente en juillet 2010.