NOUVELLES
30/01/2012 16:12 EST | Actualisé 31/03/2012 01:12 EDT

La sécurité se resserre à Indianapolis en vue du Super Bowl dimanche

INDIANAPOLIS - Des pickpockets, des prostituées, des bombes sales, des explosions dans les bouches d'égout, les autorités policières se préparent pour tous les genres de menaces qui pourraient frapper le centre-ville d'Indianapolis lors des festivités du Super Bowl.

Certaines — une attaque nucléaire terroriste par exemple — ont de fortes de chances de demeurer hypothétique. D'autres, comme des voles et le retrait de bouches d'égout ont de fortes chances de se produire.

Même si Indianapolis accueille régulièrement plusieurs événements sportifs majeurs — les 500 milles d'Indianapolis attirent 200 000 spectateurs à chaque année et le Final Four du tournoi de basketball de la NCAA a eu lieu à Indianapolis à six occasions depuis 1980 — le premier Super Bowl tenu dans la ville pose certains défis uniques.

Contrairement au Final Four, qui dure seulement une fin de semaine, le Super Bowl offre aux voyageurs d'autres activités pendant une dizaine de jours avant le match du 5 février. Et contrairement au Indy 500, dont les activités ont lieu principalement au Indianapolis Motor Speedway, à environ 11 kilomètres du Lucas Oil Stadium, la super fête de la NFL va s'étendre sur 44 pâtés de maison au coeur de la ville. Les rues seront fermées et environ 150 000 amateurs de football vont se mêler aux travailleurs habituels dans le centre-ville au cours de la semaine.

Selon le système de sécurité établi par le gouvernement fédéral, le Super Bowl se classe tout juste sous le niveau des événements entourant le président et les services secrets, selon le chef de la sécurité d'Indianapolis, Gary Coons.

Cette échelle est basée sur de nombreux facteurs dont l'attention internationale, la couverture médiatique, le nombre de personnes que l'événement attire, dont les célébrités et les dignitaires étrangers. L'Indy 500 se classe deux niveaux sous le Super Bowl.

La ville a investi des millions de dollars et a travaillé avec les agences locales et fédérales afin de s'assurer de la sécurité de tous. Jusqu'à 1000 policiers seront dans le stade et dans les rues, équipés de téléphones intelligents et d'appareils électroniques sans-fil qui leur permettront de filmer et d'envoyer des images au centre d'opération, situé dans l'est de la ville, ou à des officiers dans des véhicules.

Des centaines d'autres policiers provenant d'autres agences, dont du FBI, se mêleront à la foule afin de contrer les vols, la prostitution ou d'autres problèmes.