NOUVELLES
30/01/2012 12:12 EST | Actualisé 31/03/2012 01:12 EDT

La CAQ a amassé 315 000 $ avant de se transformer en parti politique

QUÉBEC - Le mouvement «Coalition pour l'avenir du Québec» de François Legault a amassé un peu plus de 315 000 $ en dons avant qu'il ne devienne un parti politique l'automne dernier.

Plus de 1000 personnes ont contribué au financement de l'organisme sans but lucratif de février à novembre 2011.

Même s'il n'était pas tenu de le faire, le mouvement dirigé par l'ancien ministre péquiste s'était engagé à respecter l'esprit de la Loi sur le financement des partis politiques en limitant chaque contribution à 1000 $.

Les dons recueillis ont atteint 315 493 $ alors que les dépenses ont totalisé 314 606 $.

Pour l'essentiel, la cagnotte a servi à financer la tournée des régions du parti politique en devenir.

«Les contributions ont pu nous permettre d'aller à la rencontre des Québécois dans toutes les régions du Québec, de nourrir notre réflexion et de valider la justesse de nos propositions», a déclaré M. Legault, dans un communiqué diffusé lundi.

Le communiqué précise que la somme résiduelle de 887 $ sera versée à la Fondation pour l'alphabétisation, plus précisément pour ses actions en matière de décrochage scolaire.

La liste des donateurs rendue publique lundi comporte quelque noms connus, comme l'ancien président du Conseil du patronat, Michel Kelley-Gagnon (250 $), l'avocat et ex-président du lobby anglophone Alliance Québec, Eric Maldoff (250 $), et l'homme d'affaires _ propriétaire de V Télé _ Maxime Rémillard (500 $).

Sans surprise, plusieurs donateurs proviennent des rangs adéquistes, comme Stéphane Lebouyonnec (500 $), Mario Charpentier (970 $), Éric Caire (200 $) et Marc Picard (800 $).

Les deux fondateurs de la CAQ, François Legault et l'homme d'affaires Charles Sirois, ont pour leur part contribué pour 1000 $ chacun au mouvement.

La Coalition pour l'avenir du Québec est devenue à la mi-novembre un parti politique portant le nom de Coalition avenir Québec.

Favorite des sondages sur les intentions de vote, la CAQ n'a fait élire aucun candidat jusqu'ici mais comptera neuf députés — ex-adéquistes et transfuges péquistes — à la rentrée parlementaire le 14 février.

À titre de parti, la CAQ est tenue de respecter la loi sur le financement politique.

Les contributions d'entreprises sont proscrites et les électeurs doivent se limiter à un don maximal de 1000 $ par année.