NOUVELLES
30/01/2012 17:57 EST | Actualisé 31/03/2012 01:12 EDT

Barack Obama a répondu à des questions du public par le biais d'un clavardage

WASHINGTON - Le président Barack Obama tente de rebâtir l'économie américaine un emploi à la fois, littéralement.

Lundi, le président a demandé à une citoyenne, lors d'une séance de clavardage vidéo, de lui envoyer le curriculum vitae de son mari, affirmant qu'il souhaitait le voir pour tenter de comprendre pourquoi l'homme n'avait pas de travail malgré son expérience d'ingénieur semiconducteur.

Il a affirmé à Jennifer Weddel, de Fort Worth, au Texas, qu'en fonction de ce qu'il entendait de la part de l'industrie, les employés ayant de l'expérience dans des secteurs de haute technologies sont très en demande et son époux devrait arriver à trouver du travail sur le champ.

Mme Weddel a répondu que malgré les dires de M. Obama, son mari était sans emploi depuis trois ans. Elle voulait savoir pourquoi les travailleurs étrangers obtiennent des visas pour du travail nécessitant des qualifications élevées.

Cet échange est survenu dans le cadre d'un clavardage vidéo par le biais de l'application Google plus, le réseau social du géant de la recherche sur Internet, Google.

M. Obama répondait aux questions envoyées à Google et soumises par YouTube, en plus d'interagir en direct avec Mme Weddel et trois autres citoyens.

Cette activité faisait partie de la stratégie de la Maison-Blanche pour les médias sociaux.

M. Obama a aussi été appelé à expliquer le recours aux attaques par des drones sans équipage, affirmant qu'elles étaient utilisées judicieusement.