NOUVELLES
28/01/2012 03:41 EST | Actualisé 29/03/2012 05:12 EDT

Amis, fans et proches se rassemblent pour honorer la mémoire d'Etta James

LOS ANGELES, États-Unis - Des centaines d'amis, d'admirateurs et de membres de la famille d'Etta James se sont rassemblés samedi dans une église de la région de Los Angeles, aux États-Unis, pour célébrer la mémoire de la légendaire chanteuse de R&B qui est morte ce mois-ci.

Les cérémonies devraient comprendre des numéros hommage, dont ceux effectués par Stevie Wonder et Christina Aguilera. Cette dernière chantera la chanson qui a rendu Mme James célèbre, «At Last», tandis que M. Wonder chantera avec la chorale de l'église. Le révérend Al Sharpton prononcera l'oraison funèbre.

Etta James est morte le 20 janvier à 73 ans après une lutte contre la leucémie et d'autres maladies. Elle était spécialement connue pour son interprétation d'«At Last» et, au cours de sa carrière s'étendant sur plusieurs décennies, est devenue adulée pour sa voix chaleureuse et passionnée. Sa version de la pièce est devenue un thème récurrent pour les mariages et les publicités.

Le président Barack Obama et sa femme avaient dansé sur une version de cette chanson lors du bal d'inauguration de la présidence.

Au dire du président-directeur général du Panthéon du rock'n'roll Terry Stewart, Mme James était une pionnière, et sa musique toujours changeante a influencé le rock'n'roll, le rhythm and blues, la pop, la soul et le jazz, ce qui fait d'elle l'une des femmes artistes les plus importantes de l'époque.

Mme James a remporté quatre prix Grammy, incluant un prix pour l'ensemble de son oeuvre, et a été intronisée au Temple de la renommée du rock'n'roll en 1993.

Elle a enregistré son premier succès lorsqu'elle n'était encore qu'une adolescente avec la pièce suggestive «Roll With Me, Henry», dont le titre a dû être changé pour «The Wallflower» afin d'être diffusée sur les ondes. Son album de 1967, «Tell Mama», est devenu l'un des albums soul les plus apprécié de tous les temps, avec son mélange de rock et de musique gospel.

Au cours de sa vie, Etta James a lutté contre l'adversité, incluant une enfance difficile et une dépendance à la drogue.

Elle a combattu avec succès une dépendance à l'héroïne pour voir sa carrière prendre son envol après voir chanté l'hymne national lors des Jeux olympiques de Los Angeles, en 1984. Elle a remporté son premier Grammy une décennie plus tard, et deux autres en 2003 et 2004.

Mme James laisse dans le deuil son époux et deux fils.