NOUVELLES
28/01/2012 12:50 EST | Actualisé 29/03/2012 05:12 EDT

Ali Abdallah Saleh se rend aux États-Unis pour suivre un traitement médical

SANAA, Yémen - Le président yéménite Ali Abdallah Saleh a quitté le sultanat d'Oman et est en route pour les États-Unis où il doit suivre un traitement médical, a annoncé samedi à Sanaa un porte-parole de la présidence.

Selon Ahmed al-Soufi, Ali Abdallah Saleh est arrivé à Londres et devait en repartir samedi soir pour New York, afin de suivre un traitement médical aux États-Unis. Il n'a pas donné d'autres détails.

Il y a une semaine, le président Saleh avait quitté le Yémen pour se rendre au sultanat d'Oman, en prévoyant de se rendre aux États-Unis, sous la pression notamment de Washington, pour faciliter la transition dans son pays.

En novembre, Ali Abdallah Saleh a remis ses pouvoirs au vice-président Abed Rabbo Mansour Hadi et a promis de démissionner. Mais selon ses opposants, il a continué à interférer dans le travail du gouvernement d'union par l'intermédiaire de ses alliés et de ses proches qui occupent toujours des postes importants.

Le Parlement yéménite a adopté une loi accordant l'immunité judiciaire à Ali Abdallah Saleh et à tous ses collaborateurs pour les crimes commis en 33 ans de règne du chef de l'État.

Ce dernier avait été blessé lors d'un attentat contre son palais en juin dernier et avait séjourné plus de trois mois en Arabie Saoudite.