NOUVELLES
27/01/2012 03:21 EST | Actualisé 28/03/2012 05:12 EDT

Grammy: Jesse Jackson dénonce la réduction du nombre de catégories

NEW YORK, États-Unis - Le révérend Jesse Jackson a décidé de se mêler de la controverse provoquée par la réduction du nombre de catégories pour les prix Grammy décrétée par la Recording Academy au printemps dernier.

Le militant pour les droits civils souhaite rencontrer le président et chef de la direction de l'académie, Neil Portnow, et n'exclut pas la possiblité d'organiser une manifestation durant la cérémonie, qui aura lieu le 12 février à Los Angeles.

Dans une lettre envoyée vendredi à M. Portnow, le révérend a exprimé son désarroi par rapport à la décision de l'organisation de faire passer le nombre de catégories de 109 à 78, le plus important remaniement de son histoire.

Cette restructuration a notamment entraîné la disparition des catogéries consacrées aux albums instrumentaux dans le pop, le rock et le country, au gospel traditionnel de même qu'à la musique zydeco et cajun.

Annoncée en avril, la nouvelle avait mécontenté un grand nombre de musiciens qui avaient aussitôt demandé à l'académie de réintroduire les catégories supprimées au nom de la diversité musicale.

En entrevue avec l'Associated Press jeudi soir, M. Jackson a déclaré qu'il cherchait à collaborer avec la Recording Academy et non à la confronter.

Il a toutefois précisé que les artistes et les activistes étaient prêts à «occuper» la soirée des Grammy si les pourparlers avec Neil Portnow ne se déroulaient pas bien.

Dans un communiqué, M. Portnow a fait savoir qu'il acceptait de rencontrer Jesse Jackson afin de lui expliquer comment fonctionnait le processus de nomination et lui montrer qu'il avait permis à plusieurs artistes des divers genres musicaux cités dans sa missive de se retrouver en lice à la 54e cérémonie des Grammy.