NOUVELLES
26/01/2012 03:30 EST | Actualisé 27/03/2012 05:12 EDT

McIlroy et Karlsson jouent 67 et prennent la tête du classement à Abu Dhabi

ABU DHABI, Émirats arabes unis - Rory McIlroy a amorcé sa saison en éclipsant Tiger Woods dans la première ronde du Championnat d'Abu Dhabi, remettant une carte de 67, cinq coups sous la normale, pour partager la tête avec Robert Karlsson et prendre un avance de trois coups sur le vainqueur de 14 tournois majeurs.

McIlroy, gagnant de l'Omnium des États-Unis, a terminé trois fois parmi les cinq premiers à Abu Dhabi. Il a réussi trois birdies sur ses quatre premiers trous, mais des coups de départ erratiques ont mené à deux bogeys cau cours des quatre suivants.

Il s'est ressaisi pour inscrire trois birdies sur le neuf de retour, dont un sur un coup d'approche en bordure du vert du huitième trou.

«Je suspose que c'est une bonne façon de commencer la saison, a déclaré McIlroy. Je n'ai pas trouvé que j'avais si bien joué que ça. Je n'ai assurément pas frappé la balle aussi bien que je ne l'ai fait au cours des dernières semaines. Je crois que puisqu'il s'agit de la première ronde compétitive de la saison, vous voulez en faire un peu plus.»

Woods, son partenaire de jeu, a joué une ronde solide, ne commettant aucun bogey et réussissant deux birdies sur le parcours National du club de golf d'Abui Dhabi, beaucoup plus difficile que par les années passées avec ses allées plus étroites et son herbe longue plus fournie.

Il a raté plusieurs chances de birdie, dont un roulé d'à peine six pieds au neuvième, son 18e trou de la journée. Il a aussi éprouvé des ennuis avec ses coups d'approche, le forçant à effectuer plusieurs roulés de 25 ou 30 pieds qu'il n'a pas pu caler.

Premier au classement mondial, Luke Donald a complété le trio de McIlroy et Woods et a remis une carte de 71.

Celui qui le suit au classement, Lee Westwood, n'a pu faire mieux que la normale. Martin Kaymer, quatrième sur l'échiquier mondial et champion en titre du tournoi, a connu un très mauvais départ et n'a jamais menacé les meneurs. Il a se retrouve à 77.

Gareth Maybin et Richard Finch ont remis des cartes de 68 pour se retrouver à un coup des co-meneurs. Sergio Garcia (71) a réussi un trou d'un coup au 12e, mais a connu quelques ennuis.

McIlroy, qui qualifie Woods d'ami et qui a discuté avec son partenaire de jeu tout au long de la journée, a dit ne pas éprouver de plaisir particulier à avoir mieux joué que lui en première ronde.

«S'il s'agissait de la dernière journée du tournoi et que nous avions tous deux une chance de l'emporter, j'en serais très fier, c'est certain», admis le golfeur de 22 ans, qui a déjà dit que Woods était une idole de jeunesse. «Mais le premier jour d'un tournoi, c'est un peu différent. J'espère pouvoir me placer dans une position où je jouerai avec lui dimanche et voir comment je me débrouillerai.»

Woods a de son côté indiqué qu'il aimait bien être défié.

«J'ai bien frappé la balle toute la journée, a-t-il analysé. Mais j'ai eu de la difficulté à lire les verts. Je ne les sentais pas bien. Vers la fin de la ronde, j'ai frappé de meilleurs roulés, mais de façon générale, j'ai été trompé sur plusieurs de mes lectures.»

Woods se dit en meilleure forme que jamais et respire la confiance à la suite de sa dramatique victoire au Défi mondial Chevron, le mois dernier. Cette victoire a mis fin à une série de deux ans d'insuccès. Depuis ce tournoi, il est grimpé au 25e rang mondial.