NOUVELLES
26/01/2012 09:28 EST | Actualisé 27/03/2012 05:12 EDT

Le CP a vu ses profits augmenter à 221 millions $ au quatrième trimestre

OTTAWA - Le transporteur ferroviaire Canadien Pacifique (TSX:CP), actuellement aux prises avec un investisseur dissident qui réclame d'importants changements au sein de l'entreprise, entend continuer de porter une attention particulière à la réduction de ses coûts.

«Nous réalisons de grands progrès au chapitre de l'amélioration de notre efficacité, et nous commençons à récolter les fruits des améliorations du réseau et des processus qui sont en cours», a déclaré jeudi le président et chef de la direction du CP, Fred Green.

«Nous avons augmenté la confiance de la clientèle et nous allons continuer à réduire nos coûts tout en maintenant et en améliorant le niveau des services à la grandeur de notre système», a-t-il ajouté.

La société ferroviaire de Calgary a annoncé avoir enregistré un bénéfice net de 221 millions $, ou 1,30 $ par action, au quatrième trimestre, en hausse comparativement à celui de 186 millions $, ou 1,09 $ par action, réalisé lors de la même période il y a an.

Abstraction faite d'un gain exceptionnel de 37 millions $, le bénéfice net du CP a été de 184 millions $, ou 1,08 $ par action, au cours de la période de trois mois terminée le 31 décembre.

Les revenus du transporteur se sont par ailleurs élevés à 1,4 milliard $ lors des trois derniers mois de 2011, contre 1,29 milliard $ un an auparavant. Cependant, les charges d'exploitation ont grimpé à 1,1 milliard $, alors qu'elles avaient été de 109 millions $ lors du dernier trimestre de l'exercice précédent.

Le Canadien Pacifique fait face à la dissidence de William Ackman, le plus important investisseur du transporteur, qui réclame la nomination de nouveaux membres au conseil d'administration et celle d'un nouveau chef de la direction.

M. Ackman, dirigeant de la firme new-yorkaise Pershing Square Capital Management, souhaite que l'ancien chef de la direction du Canadien National, Hunter Harrison, prenne la barre du CP, en dépit de l'opposition manifestée par le conseil d'administration du CP.

Le CN, ancien employeur de M. Harrison, a également réagi de façon négative aux intentions de M. Ackman, et il a affirmé que M. Harrison n'avait pas respecté les conditions d'entente de non-concurrence signées au moment de sa retraite, en 2009.

Le CP a refusé de répondre à toute question au sujet de M. Ackman et de Pershing Square, jeudi, lors d'une conférence téléphonique à laquelle avaient été conviés des analystes afin de discuter de ses résultats financiers.

L'analyste Walter Spracklin, de RBC Marchés des capitaux, a jugé faibles les résultats enregistrés par le transporteur au quatrième trimestre. Il a cependant dit ne pas s'attendre à ce qu'ils fassent mal au titre de la compagnie.

Les actions du Canadien Pacifique ont clôturé jeudi à 71,65 $ à la Bourse de Toronto, un cours inchangé par rapport à la clôture de la veille.

La société ferroviaire transporte du charbon, de l'engrais, des céréales, des automobiles, des biens de consommation et d'autres produits sur son réseau, à travers l'Amérique du Nord. Elle est donc fréquemment perçue comme un baromètre de l'état de santé de l'économie.