NOUVELLES
25/01/2012 03:29 EST | Actualisé 26/03/2012 05:12 EDT

Woods, Donald, Westwood, McIlroy veulent amorcer la saison en force à Abu Dhabi

ABU DHABI, Émirats arabes unis - Le circuit européen volera la vedette à la PGA cette semaine alors que les quatre premiers golfeurs au classement mondial et Tiger Woods amorceront leur saison en participant au Championnat d'Abu Dhabi.

Avec 12 champions de tournois majeurs et 100 vainqueurs sur le circuit européen, la compétition sera féroce et les golfeurs ont dit que la qualité de leurs adversaires leur permettra de rapidement évaluer leur jeu après une courte saison morte.

«Ça ne commence pas l'année en douceur», a déclaré le champion de l'Omnium des États-Unis Rory McIlroy, qui a terminé deuxième, troisième et cinquième lors des trois dernières années à Abu Dhabi.

«C'est bien, tu plonges dès le début de la saison, a-t-il ajouté. Je vais jouer avec deux des meilleurs golfeurs au monde lors des deux premiers jours et je vais faire face au meilleur groupe d'adversaires que nous aurons peut-être cette année. J'aimerais bien connaître un bon départ.»

Les têtes d'affiche seront aussi le no 1 mondial Luke Donald, Lee Westwood (no 2), le champion en titre Martin Kaymer (no 3), le champion du Tournoi des Maîtres Charl Schwartzel, le champion de l'Omnium britannique Darren Clarke, Padraig Harrington, Graeme McDowell, Sergio Garcia, Miguel Angel Jimenez et Branden Grace, champion de l'Omnium Joburg et du Championnat Volvo lors des deux dernières semaines.

Ce qui rend le tournoi d'Abu Dhabi si excitant est le fait que tous les meilleurs golfeurs sont en santé et ont connu une de leurs meilleures saisons en 2011.

Woods a dit qu'il n'a jamais été en meilleure condition physique en début de saison en huit ans et s'est dit extrêmement confiant après avoir mis fin à sa disette de deux ans sans victoire le mois dernier au Défi mondial Chevron.

Donald est passé à l'histoire en devenant le premier golfeur à terminer la saison au sommet de la liste des boursiers des deux côtés de l'Atlantique, alors que McIlroy a démontré qu'il pourrait être un successeur légitime à Woods en triomphant par huit coups à l'Omnium des États-Unis. Cette victoire a été particulièrement remarquable quand on pense que deux mois plus tôt, McIlroy avait gaspillé une avance de quatre coups lors de la ronde finale au Tournoi des Maîtres.

Westwood a été un des golfeurs les plus dominants à la fin de 2011, remportant le Championnat de la Thaïlande et le Challenge Nedbank. Il avait inscrit un pointage de 62 lors de la troisième ronde au Challenge Nedbank et avait amorcé le Championnat de la Thaïlande avec un 60 — sa meilleure ronde en carrière — avant de conclure le tournoi avec un 64, devançant ainsi Schwartzel par sept coups.

McIlroy et Donald joueront en compagnie de Woods lors des deux premières rondes et disent avoir hâte d'entendre la foule les encourager.

«Il y aura une ambiance un peu différente. Nous allons nous sentir un peu différemment, a mentionné Donald. Selon ce que j'ai vécu au cours des dernières années — et j'ai joué avec lui (Woods) à quelques reprises — le sentiment d'intimidation disparaît, oui. J'ai hâte de voir comment va son jeu.»