NOUVELLES
25/01/2012 08:07 EST | Actualisé 26/03/2012 05:12 EDT

Vancouver lance une décennie de rénovations de son aéroport pour 1,8 milliard $

VANCOUVER - Un programme de rénovations de 10 ans au coût de 1,8 milliard $ a été annoncé mercredi pour l'aéroport international de Vancouver, programme qui imposera une surcharge de 5 $ aux voyageurs partant pour une destination à l'extérieur de la province. Les frais d'améliorations aéroportuaires seront donc portés à 20 $.

L'organisme sans but lucratif qui gère l'aéroport, la Vancouver Airport Authority, a cependant indiqué que ce frais demeurera parmi les moins élevés du pays, la majorité des autres aéroports importants exigeant un montant de 25 $ par passager.

De leur côté, les passagers se déplaçant à l'intérieur de la Colombie-Britannique et en direction du Yukon continueront de ne verser que 5 $, a expliqué l'organisme par voie de communiqué.

Selon son président et directeur général, Larry Berg, il est nécessaire de continuer à investir dans des projets visant à faciliter le transit des passagers et de leurs bagages à travers l'aéroport afin de demeurer compétitifs et d'offrir des installations faisant la fierté de la province.

Parmi les projets formant le programme d'amélioration long d'une décennie, on retrouve l'ajout de plus de 700 mètres de corridors sécurisés et de tapis roulants pour réduire le temps de transit des passagers, de nouveaux systèmes de transport de bagages à haute vitesse, des améliorations aux secteurs originels du terminal local, qui date de 1968, et des mises à jour sécuritaires sur les pistes.

Selon M. Berg, l'aéroport emploie 23 000 personnes, abrite 400 entreprises et génère une activité économique de 1,9 milliard $.

«Il n'est pas surprenant que nous ayons continué à investir dans notre aéroport pour nous assurer de demeurer un moteur économique pour notre communauté. Chaque cent des frais d'améliorations aéroportuaires est dédié à bâtir un meilleur aéroport pour la Colombie-Britannique.»

La dernière augmentation remonte à 2004.

Depuis sa mise en place en 1993, le frais d'améliorations aéroportuaires a aidé à bâtir un nouveau terminal internationale, une nouvelle piste, des routes et des ponts, et à apporter des améliorations à la sécurité au sol, entre autres.

La première ministre Christy Clark a affirmé, dans ce même communiqué, que le niveau des investissements démontrait la confiance que l'aéroport avait en la province, envers la stratégie économique gouvernementale et les milliers de Britanno-Colombiens qui travaillent à l'aéroport.

L'aéroport international de Vancouver est le deuxième plus achalandé au pays; environ 17 millions de passagers y ont transité en 2011, sur plus de 296 000 vols en arrivée ou en partance.