NOUVELLES
25/01/2012 03:14 EST | Actualisé 26/03/2012 05:12 EDT

Un comité fédéral recommande de vacciner les garçons contre le VPH

TORONTO - Un comité d'experts nommés par le gouvernement fédéral recommande de vacciner les garçons contre le virus du papillome humain (VPH).

À ce jour, le vaccin contre le VPH est seulement recommandé pour les filles au Canada.

Le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) estime dans un communiqué publié en ligne cette semaine que selon de solides preuves, le vaccin protège les garçons contre divers cancers, des lésions précancéreuses et des verrues génitales.

Il recommande l'utilisation du vaccin chez les enfants et les jeunes hommes de neuf à 26 ans. Il le recommande aussi pour les hommes qui ont des relations sexuelles avec d'autres hommes. Le vaccin n'est pas autorisé, pour un sexe ou pour l'autre, chez les enfants de moins de neuf ans.

L'avis du CCNI porte spécifiquement sur le Gardasil, le vaccin contre le VPH produit par la pharmaceutique Merck et qui protège contre quatre souches du virus. Le CCNI ne se prononce par sur l'utilisation chez les hommes d'un autre vaccin, le Cervarix de GlaxoSmithKline, puisque les données à son sujet sont jugées insuffisantes.

L'équivalent américain du CCNI, l'Advisory Committee of Immunization Practices, s'était lui aussi prononcé, l'automne dernier, pour la vaccination des garçons et des jeunes hommes contre le VPH.

Le communiqué du CCNI indique que des preuves solides démontrent que le Gardasil protège contre le cancer de l'anus, les verrues anogénitales et les lésions anales précancéreuses. Des preuves seraient aussi bonnes que le vaccin protège contre les lésions et cancers péniens, périanaux et périnéaux.

La recommandation du CCNI est importante, mais elle ne signifie pas pour autant que le vaccin sera automatiquement ajouté à la liste des vaccins offerts gratuitement par les provinces et les territoires.

Trois doses du vaccin sont requises, à un coût d'environ 175 $ chacune.