NOUVELLES
25/01/2012 10:03 EST | Actualisé 26/03/2012 05:12 EDT

Surprise, le Canadien surclasse les Red Wings 7-2 au Centre Bell

MONTRÉAL - On craignait qu'une équipe se fasse surclasser au Centre Bell, mercredi, et c'est exactement ce qui s'est produit. Mais qui aurait cru que ce serait les Red Wings de Detroit?

Le Canadien a fait voir des étoiles à la meilleure équipe de la LNH, à la dernière rencontre avant la pause du match des étoiles, mercredi, en l'emportant 7-2 devant une salle comble et comblée, pour une fois.

«Quelle victoire!», a lancé l'entraîneur Randy Cunneyworth, d'entrée de jeu, lors de son point de presse.

Comment expliquer cette sortie sur les chapeaux de roue de ses troupiers contre l'équipe de la ville de l'automobile?

«La façon que nous avons jouée, a-t-il répondu. Nous avons préconisé un style nord-sud, les gars se sont dirigés vers le filet avec beaucoup de vigueur. Peu importe l'identité des adversaires, vous aurez du succès en jouant de la sorte.»

Chez les Red Wings, l'homologue de Cunneyworth, Mike Babcock, n'a pas versé dans de grandes analyses.

«Je ne visionnerai pas la vidéo de ce match, j'ai uniquement le goût d'aller prendre un verre», a-t-il affirmé.

David Desharnais avait très hâte d'affronter les Red Wings pour la première fois. Le joueur de centre n'a pas dû être impressionné puisqu'il a terminé la soirée avec une récolte de deux buts et d'une passe.

Rene Bourque, Alexei Emelin, son premier dans la LNH, Tomas Plekanec, Max Pacioretty et Erik Cole, son 19e, ont également animé l'attaque face au duo Jimmy Howard-Ty Conklin, mis à l'épreuve 25 fois. Il n'aurait manqué qu'un but de Scott Gomez pour que la fête soit complète.

L'auteur des deux buts des Red Wings, Jiri Hudler, a fait perdre son jeu blanc à Carey Price, tôt au troisième tiers. Price a fait face à 27 lancers.

Le Canadien (19-21-9) arrive donc à la pause en accusant un retard de huit points sur les Devils du New Jersey, détenteurs du huitième rang dans l'Est.

La berlue...

Les Wings (33-16-1) devaient se demander quel train venait de les frapper, en retraitant au vestiaire après le premier vingt. Ils venaient d'accorder quatre buts au CH. Oui, quatre... Vous n'avez pas la berlue!

Et, avec un peu plus de chance, les hôtes auraient pu mener 6-0.

Bourque a commencé le bal, à 5:08. Il a redirigé la passe de Gomez en fonçant vers le but.

Le défenseur Emelin a doublé l'avance des siens à 10:56, à l'aide d'une frappe en provenance de la ligne bleue. C'était une première réussite dans la LNH pour le jeune défenseur russe, et la foule a salué l'exploit par une belle salve d'applaudissements.

À 17:58, au cours d'une situation de quatre contre quatre, Desharnais y est allé de son premier de la soirée. Il a perdu la maîtrise du disque en s'amenant vers le filet et le caoutchouc a glissé entre les jambières du gardien.

Avant la fin de la période, à 19:33, Plekanec a concrétisé du revers le généreux retour de tir que Howard a permis.

P.K. cloué au banc

Les deux équipes ont repris en deuxième période là où elles avaient laissé. Même avec la présence de Conklin devant le but à la place de Howard.

Pacioretty et Desharnais ont gonflé l'avance à 6-0, à 1:52 et 4:18, respectivement.

On a tôt fait de remarquer en deuxième que P.K. Subban n'était plus utilisé par Cunneyworth. En fait, Subban n'avait pas rejoué depuis qu'il avait écopé une mauvaise pénalité à 16:30 de la première période. Le pilote recrue a jugé que c'était le moment de lui passer un message.

«Ce n'est pas l'unique raison, mais nous ne pouvons pas tolérer l'indiscipline, a-t-il expliqué. Nous étions en attaque massive et P.K. a mal réagi. Il avait clairement gagné la bataille du positionnement contre son rival le long de la bande dans notre zone, mais il lui a donné un coup inutile.»

Subban a revu de l'action en début de troisième, peu de temps après le premier filet de Hudler, à la 21e seconde. Le Tchèque a fait 6-2 à 6:07.

Le CH avait beau avoir perdu plusieurs avances en troisième période, on se disait qu'il ne pousserait pas l'audace jusqu'à en laisser filer une de six buts!

Cole a finalement complété à 18:37.