NOUVELLES
25/01/2012 09:01 EST | Actualisé 26/03/2012 05:12 EDT

Le frère d'une femme battue au Mexique défend le mari de celle-ci

MAZATLAN, Mexique - Le frère d'une citoyenne canadienne retrouvée dans un hôtel mexicain après avoir été violemment battue se porte à la défense du mari de la victime, disant craindre qu'une déclaration de responsables mexicains puisse être mal interprétée.

Paul Giles a décrit Sheila et Andrew Nabb comme un «couple amoureux», et il a affirmé que M. Nabb n'avait jamais agressé son épouse.

M. Giles dit s'être senti obligé de s'exprimer mercredi à propos d'Andrew Nabb puisque les autorités mexicaines ont émis un communiqué en espagnol qui pourrait être traduit et laisser penser que l'attaque contre Sheila Nabb résultait d'un cas de «violence domestique».

M. Gilles a précisé qu'un communiqué émis par le gouvernement de l'État du Sinaloa parle plus précisément de «violence intérieure», signifiant que l'attaque était survenue au Mexique.

Selon lui, Andrew Nabb a été interrogé par les autorités immédiatement après que sa femme de 37 ans eut été découverte, souffrant de plusieurs blessures au visage, dans un hôtel de Mazatlan, mais M. Giles a dit qu'il avait rapidement été relâché.

Lundi, la famille de la victime, originaire de Calgary, a annoncé que Sheila Nabb était sortie d'un coma artificiel et avait reconnu son conjoint à ses côtés.