NOUVELLES
25/01/2012 12:54 EST | Actualisé 26/03/2012 05:12 EDT

La Fed affirme qu'il est peu probable qu'elle hausse ses taux avant 2014

WASHINGTON - La Réserve fédérale des États-Unis estime qu'il est peu probable qu'elle hausse ses taux d'intérêt avant la fin 2014, soit plus d'un an plus tard qu'elle ne l'avait précédemment prévu.

La Fed, qui laisse depuis trois ans son taux directeur à un creux historique près de zéro pour cent, affirme agir ainsi pour soutenir la faible mais néanmoins croissante économie américaine.

Dans un communiqué émis au terme d'une rencontre de deux jours, la banque centrale américaine affirme que l'économie croît modérément, malgré le ralentissement de la croissance mondiale. Elle s'est gardée d'annoncer de nouvelles mesures pour stimuler l'économie.

La Fed a en outre réduit ses prévisions pour la croissance économique cette année, tout en se montrant légèrement plus optimiste au sujet du taux de chômage.

La banque centrale s'attend à ce que le produit intérieur brut américain affiche une croissance d'entre 2,2 et 2,7 pour cent cette année. Dans ses prévisions de novembre, elle disait attendre pour 2012 une croissance d'entre 2,5 et 2,9 pour cent.

Le taux de chômage devrait, quant à lui, reculer jusqu'à 8,2 pour cent cette année, un taux inférieur à celui de 8,5 pour cent compris dans les prévisions précédentes de la Fed. Le taux de chômage s'est établi à 8,5 pour cent en décembre.

Les prévisions, mises à jour à chaque trimestre, montrent aussi que certains membres de la Fed voulaient prolonger la période de faibles taux d'intérêt au-delà de la fin 2014. La banque centrale a aussi offert une cible plus ferme pour l'inflation — à deux pour cent — dans une déclaration sur les objectifs de sa politique à long terme.