NOUVELLES
25/01/2012 11:04 EST | Actualisé 26/03/2012 05:12 EDT

Al-Qaïda croit que les États-Unis sont partis d'Irak pour une question d'argent

BAGDAD - Les États-Unis ont retiré leurs troupes d'Irak parce que l'économie américaine s'effondre et que le pays devait économiser de l'argent, selon un message publié sur Internet mercredi par un groupe lié à al-Qaïda.

Il s'agissait du premier commentaire du groupe depuis le retrait américain en Irak.

Al-Qaïda constituait l'un des principaux ennemis des États-Unis en Irak. L'organisation était derrière certaines des attaques les plus meurtrières visant les forces américaines, les forces de sécurité irakiennes et les institutions gouvernementales.

Depuis le retrait des troupes américaines, al-Qaïda et d'autres groupes sunnites ont mené des attaques visant les chiites, tuant plus de 170 personnes depuis le début de l'année et suggérant qu'une augmentation de la violence et une intensification de la crise politique pourraient entraîner le pays vers la guerre civile.

Dans un message audio, un porte-parole de l'État islamique d'Irak, qui s'identifie comme Abu Mohammed al-Adnani, déclare que «les États-Unis ont subi la défaite en Irak».

Il appelle les anciens combattants d'al-Qaïda qui ont changé de camp et se sont battus aux côtés des Américains à ne «pas abandonner la guerre sainte», maintenant que le retrait des États-Unis est complété.

Dans le message, le porte-parole affirme que les États-Unis «se sont retirés parce que ses pertes économiques et humaines étaient insupportables», ajoutant que la faillite et l'effondrement du pays sont imminents.

Malgré la grandiloquence du message, celui-ci ne cache pas les problèmes du groupe.

En juillet, al-Qaïda en Irak a lancé un appel, sur Internet, pour de nouvelles idées de financement, affirmant qu'il avait un grand besoin d'argent pour venir en aide aux veuves et aux enfants des combattants tombés au combat.