NOUVELLES
24/01/2012 01:47 EST | Actualisé 25/03/2012 05:12 EDT

Les chefs d'entreprises sont pessimistes pour 2012, selon un sondage

DAVOS, Suisse - Près de la moitié des dirigeants d'entreprise, soit 48 pour cent, se montrent pessimistes quant aux perspectives économiques mondiales pour 2012, beaucoup s'inquiétant surtout de la crise de la dette dans la zone euro, selon un sondage PricewaterhouseCoopers (PwC) publié mardi, à la veille de l'ouverture du Forum économique mondial à Davos, en Suisse.

Seuls 15 pour cent des 1258 chefs de la direction interrogés s'attendent à une amélioration de l'économie mondiale en 2012 et 34 pour cent n'entrevoient pas de changement. Trois pour cent se déclarent sans opinion. Logiquement, les dirigeants d'Europe occidentale sont les plus pessimistes.

Mais «ce que cette crise financière nous a tous vraiment démontré, c'est à quel point l'économie mondiale est vraiment interconnectée», constate le président de PwC International, Dennis Nally.

Même en Chine, où la croissance économique reste forte, la part des patrons «très confiants» chute de 72 pour cent en 2011 à 51 pour cent pour cette année. Aux États-Unis, 41 pour cent des dirigeants interrogés se déclarent optimistes pour la croissance à court terme et se montrent patients envers les politiques en cette année d'élection présidentielle.