NOUVELLES
24/01/2012 02:19 EST | Actualisé 25/03/2012 05:12 EDT

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange veut lancer son propre talk-show

LONDRES - Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, s'apprête à faire carrière au petit écran en devenant l'animateur d'un nouveau talk-show dont le thème sera «le monde de demain».

M. Assange n'a pas dévoilé le nom des invités qu'il compte recevoir sur son plateau, mais a promis d'offrir au public quelque chose qu'il lui a abondamment fourni par le passé: de la controverse.

Dans un communiqué publié tard lundi soir, le site WikiLeaks a déclaré que les «iconoclastes, les visionnaires et les gens proches du pouvoir» seraient conviés à l'émission afin que l'animateur puisse remettre en question leur vision des affaires internationales et leurs idées pour assurer un meilleur avenir à la planète.

La télévision est un nouvel univers pour l'Australien de 40 ans, dont le groupe a orchestré la plus importante divulgation de documents secrets de l'histoire des États-Unis. Mais le communiqué a fait valoir que Julian Assange était tout désigné pour ce rôle en raison de son passé de «militant de la première heure pour un monde plus juste et victime de répression politique».

WikiLeaks a indiqué que le talk-show prendrait l'antenne à la mi-mars, sans toutefois préciser comment l'émission serait produite et quelle chaîne la diffuserait.

Il n'est même pas certain que M. Assange pourra l'animer puisqu'il se bat présentement devant les tribunaux britanniques pour éviter l'extradition vers la Suède, où la police le réclame en raison d'allégations d'agression sexuelle.

Les autorités américaines envisagent également de déposer des accusations contre lui en lien avec les révélations faites sur son site Web.

Le communiqué de WikiLeaks réfère les médias à une maison de production baptisée Quick Roll Productions, dont le site ne comporte aucun renseignement sur l'endroit où est situé le siège social de l'entreprise et sur les personnes qui la dirigent.

Une recherche en ligne a permis à l'Associated Press de découvrir que le site de la boîte avait été créé il y a deux semaines. WikiLeaks et Quick Roll Productions n'ont pas répondu aux demandes d'information.