NOUVELLES
23/01/2012 09:41 EST | Actualisé 24/03/2012 05:12 EDT

Wi-LAN accuse Research in Motion d'avoir violé deux de ses brevets

OTTAWA - L'entreprise ontarienne Wi-Lan poursuit Research in Motion pour atteinte à sa propriété intellectuelle.

La poursuite a été déposée devant un tribunal de Floride. La société d'Ottawa accuse RIM d'avoir violé deux de ses brevets.

Un des deux brevets en cause touche la façon dont les téléphones intelligents BlackBerry et les tablettes électroniques PlayBook utilisent le système de transmission sans fil de données Bluetooth, tandis que l'autre est lié à l'utilisation de la touche «sym» sur plusieurs appareils des familles de BlackBerry Bold, Touch, Curve et Pearl.

Cette poursuite n'est que le plus récent problème à frapper RIM, après la démission dimanche de ses deux cochefs de la direction, Mike Lazaridis et Jim Balsillie.

Ils sont remplacés par Thorsten Heins, qui s'est joint à l'entreprise il y a quatre ans après un séjour chez Siemens.

L'action de RIM (TSX:RIM) a cédé lundi 1,57 $, soit 9,1 pour cent, à 15,67 $ à la Bourse de Toronto, tandis que celle de Wi-Lan (TSX:WIN) a pris 24 cents, soit 4,5 pour cent, à 5,58 $.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!