NOUVELLES
23/01/2012 03:31 EST | Actualisé 24/03/2012 05:12 EDT

Un Italien et une Mexicaine gagnent le prix Olof Palme des droits de l'homme

STOCKHOLM - L'écrivain italien Roberto Saviano et la journaliste mexicaine Lydia Cacho ont remporté le prix Olof Palme des droits de l'homme pour leur détermination à dénoncer le crime organisé en dépit des risques qu'une telle démarche comporte.

Publié en 2006, «Gomorrah» de M. Saviano décrit les méthodes brutales et cruelles du monde criminel de Naples. L'ouvrage a forcé l'auteur à vivre caché et sous protection policière 24 heures sur 24.

Mme Cacho a été accusée de diffamation et a reçu des menaces de mort après avoir lancé en 2005 un bouquin sur un réseau de trafic d'enfants impliquant des personnalités en vue du monde des affaires à Cancun.

Décerné depuis 1987, le prix, qui comprend une bourse de 75 000 $ US, est commandité par la famille de l'ancien premier ministre suédois Olof Palme, qui a été assassiné en 1986, et le Parti social-démocrate de Suède.

Parmi les anciens lauréats figurent l'ex-président de la République tchèque Vaclav Havel, Amnistie internationale, la militante birmane Aung San Suu Kyi et l'ancien secrétaire général de l'ONU Kofi Annan.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!