NOUVELLES
23/01/2012 12:00 EST | Actualisé 23/03/2012 05:12 EDT

Les Giants défont les 49ers 20-17 en prolongation pour atteindre le Super Bowl

SAN FRANCISCO - Lawrence Tynes a encore une fois envoyé les Giants de New York au Super Bowl.

Tynes a réussi un placement de 31 verges en prolongation et les Giants ont vaincu les 49ers de San Francisco 20-17, dimanche, en finale de la Nationale.

New York a ainsi atteint son deuxième Super Bowl en cinq saisons.

Eli Manning et les Giants (12-7) affronteront les Patriots de la Nouvelle-Angleterre lors du match ultime du 5 février prochain à Indianapolis, tout comme ils l'avaient fait en 2008 lorsqu'ils ont été couronnés grands vainqueurs.

Tynes avait également réussi le placement gagnant en prolongation à Green Bay dans le cadre de la finale de la Nationale en 2008, qui avait permis aux Giants d'accéder au Super Bowl.

Devon Thomas a lui aussi largement contribué à la victoire des Giants, lui qui a recouvert son deuxième échappé de la rencontre après que Jacquian Williams eut réussi à faire tomber le ballon des mains de Kyle Williams.

«C'est mon deuxième match de championnat de la Nationale et mon deuxième placement gagnant, a déclaré Tynes. C'est incroyable. J'en ai rêvé hier (samedi) soir. C'était un placement de 42 verges et non de 31, mais j'étais vraiment nerveux aujourd'hui puisque j'anticipais ce genre de match. D'habitude je réussis à garder la tête froide, mais on dirait que je sentais que j'allais devoir effectuer un botté de précision déterminant. Je lève mon chapeau à Eli, à notre attaque et à notre défensive. C'est une superbe victoire.»

Manning a complété 32 de ses 58 tentatives de passes pour 316 verges et deux touchés à sa cinquième rencontre éliminatoire sur la route, un record.

Victor Cruz a donné le ton grâce à ses huit possessions sur une possibilité de 10 en première moitié de match, et a terminé avec 142 verges de gains.

«Nous avons livré un excellent effort, a mentionné Cruz. Nous savons très bien que l'un d'entre nous peut se démarquer et sortir du lot à tout moment, mais en autant que nous sommes tous sur la même longueur d'ondes, notre équipe va continuer d'exceller.»

Vernon Davis a capté deux passes de touché de respectivement 73 et 28 verges et a terminé la rencontre avec trois passes captées pour 112 verges au total du côté des 49ers (14-4), qui présentaient une fiche de 6-10 l'année dernière et qui ont réussi à mettre fin à une séquence de huit saisons sans prendre part aux éliminatoires.