NOUVELLES
23/01/2012 06:50 EST | Actualisé 24/03/2012 05:12 EDT

Le président sénégalais Abdoulaye Wade veut solliciter un troisième mandat

DAKAR, Sénégal - Le président du Sénégal a officiellement soumis sa candidature pour un troisième mandat en vue des élections de février, lundi, mettant ainsi fin aux spéculations entourant les intentions du leader octogénaire, selon l'agence de presse officielle du pays.

Le responsable de campagne d'Abdoulaye Wade, le premier ministre Souleymane Ndiaye Ndene Ndiaye, a lui-même présenté le bulletin de candidature, au nom du président, aux quartiers généraux de la Cour constitutionnelle du Sénégal, selon ce qu'a rapporté l'Agence de presse sénégalaise.

La constitution a été modifiée après que M. Wade eut été porté au pouvoir, en 2000, afin d'imposer une limite de deux mandats.

Cependant, M. Wade soutient que la loi n'est pas rétroactive et comme il a pris le pouvoir à une période où une telle règle n'existait pas, il devrait donc pouvoir exercer un troisième mandat.

L'opposition a promis de manifester dans les rues du pays si la cour valide la candidature de M. Wade, ce vendredi.

En quittant l'édifice lundi, M. Ndiaye a manifesté son optimisme, affirmant que la candidature du président en titre respectait tous les critères de la loi. M. Ndiaye a par ailleurs ajouté que M. Wade accepterait le verdict de la cour vendredi, et il a demandé à l'opposition de faire de même.

Le projet de candidature de M. Wade sème la controverse au point où des manifestants, l'été dernier, ont perturbé la capitale, mis le feu à des pneus et lancé des roches, allant jusqu'à exiger sa démission. Plus tôt lundi, une coalition de groupes de l'opposition ont tenu une manifestation et demandé à M. Wade de se retirer.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!