NOUVELLES
23/01/2012 03:20 EST | Actualisé 24/03/2012 05:12 EDT

Le Pakistan réfute que les forces américaines aient tiré pour se défendre

ISLAMABAD - L'armée pakistanaise a formellement réfuté, lundi, que la frappe américaine qui a tué 24 soldats l'an dernier ait été effectuée en guise d'auto-défense, comme le fait valoir Washington.

Cette prise de position pourrait compliquer la réparation d'une relation endommagée entre les deux pays.

Dans un rapport détaillé rendu public lundi, l'armée pakistanaise affirme que ses soldats n'ont pas provoqué l'incident du 26 novembre, le long de la frontière avec l'Afghanistan, en ouvrant le feu contre des troupes américaines et afghanes, comme le soutiennent les États-Unis.

L'armée pakistanaise affirme que ses soldats tiraient sur des militants présumés qui se trouvaient à une bonne distance des forces de la coalition.

À Washington, une porte-parole du département d'État a déclaré que Washington respecte toujours les conclusions de l'enquête réalisée par l'armée américaine.

Le Pakistan avait réagi à cet incident en fermant sa frontière avec l'Afghanistan aux convois de ravitaillement de l'OTAN.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!