NOUVELLES
23/01/2012 04:55 EST | Actualisé 23/03/2012 05:12 EDT

Costa Concordia: le pompage de carburant débute mardi, les recherches se poursuivent

ROME - Des experts pourront commencer à pomper le carburant resté dans l'épave du «Costa Concordia» dès mardi, tandis que les recherches se poursuivront également, selon ce qu'ont annoncé les autorités italiennes.

La lecture d'instruments a permis de déterminer que le paquebot est suffisamment stable et ne risque pas de glisser dans les eaux plus profondes, donc que les deux opérations peuvent être menées de front, a expliqué le chef de l'agence de protection civile nationale, Franco Gabrielli.

Le «Costa Concordia» s'est échoué le 13 janvier dernier près de l'île italienne de Giglio, alors qu'il transportait 4200 passagers et membres d'équipage lors d'une croisière dans la mer Méditérannée.

Prenant avantage du calme de la mer, les plongeurs ont découvert lundi les corps de deux femmes dans le café internet du bateau, portant le nombre de morts confirmés à 15. Dix-sept personnes sont toujours portées disparues, mais ce bilan pourrait s'alourdir en raison des passagers non-enregistrés.

Par ailleurs, M. Gabrielli a ajouté que des responsables survolant la zone du nauvrage en hélicoptère et des résidents de l'île de Giglio ont repéré une pellicule huileuse à quelques 300 mètres de l'épave.

Des échantillons sont présentement analysés, mais selon les observations préliminaires, il s'agirait d'une huile légère et pas d'un carburant lourd comme ce qui se retrouve dans les réservoirs du «Costa Concordia».

Les autorités affirment que des panneaux absorbants disposés autour de l'épave ont absorbé «au moins partiellement» le pétrole.

Les opérations de pompage du carburant débuteront demain, calmant les inquiétudes des écologistes et des résidents qui craignent une catastrophe écologique.

«Ils devraient commencer les opérations de pompage de carburant sur le bateau. À ce point-ci, ceux qui sont morts ne reviendront pas à la vie. Même s'ils les retrouvent plus tard, malheureusement, ça ne fera pas de différence», a noté Andrea Ginanneschi, une résidente de Giglio.

L'amiral Ilarione dell'Anna a indiqué que le pompage du carburant durera 28 jours.

Du diesel et des lubrifiants ont déjà fuit dans les eaux à proximité du bateau, mais les autorités estiment que la contamination est superficielle.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!