NOUVELLES
22/01/2012 03:49 EST | Actualisé 23/03/2012 05:12 EDT

Pont Champlain: le ministre des Transports lance les études environnementales

MONTRÉAL - Le ministre fédéral des Transports, Denis Lebel, a lancé dimanche la phase d'évaluations environnementales qui doit précéder la construction du nouveau pont Champlain.

Un appel d'offre officiel devrait être publié dès mardi, a assuré Denis Lebel.

Alors qu'elles devaient durer trois ans, les analyses environnementales n'en prendront que deux, s'est réjoui le ministre, évoquant même la possibilité de pouvoir encore davantage les compresser pour les réduire à 18 mois.

«Le 5 octobre, on avait parlé d'un processus environnemental qu'on estimait à 36 mois. Aujourd'hui je peux vous dire qu'on est rendus à 24 mois par ce que je bouscule», a-t-il affirmé.

«On a une équipe formidable à Transports Canada. Je n'ai pas besoin de les bousculer, mais moi je mets des échéanciers parce que la population veut que ce soit plus court.»

Les évaluations comprendront notamment des consultations publiques afin que les citoyens de la région puissent s'exprimer.

«Nous fournirons des renseignements au public afin qu'il puisse formuler ses commentaires», a-t-il assuré.

Le projet comprend la construction du nouveau pont, le remplacement du pont de l'île des Soeurs, des modifications au tracé de l'autoroute 10, l'élargissement de l'autoroute 15 et la démolition du pont Champlain existant.

Le gouvernement fera toutefois en sorte pas que cette accélération ne nuise pas à l'efficacité des études, a promis Denis Lebel.

L'annonce survient au lendemain d'une activité publique du Nouveau Parti démocratique organisée pour dénoncer le «silence» d'Ottawa dans ce dossier et pour consulter des citoyens de la région, mais il s'agit d'un pur hasard du calendrier, a plaidé le ministre Lebel.

«Une heure et demie dans une salle communautaire pour un dossier aussi important? Notre rigueur est beaucoup plus grande», a-t-il attaqué, faisant valoir que l'équipe de travail en charge du dossier se réunissait plusieurs fois par semaine.

«On va laisser le NPD faire de la politique, nous on va faire de l'économie et on va livrer un pont.»

Le député néo-démocrate de Brossard-La Prairie, Hoang Mai, a vivement critiqué l'annonce de Denis Lebel, dénonçant «l'improvisation» du gouvernement. M. Mai a notamment déploré l'absence d'échéancier précis du côté d'Ottawa.