NOUVELLES
22/01/2012 04:31 EST | Actualisé 23/03/2012 05:12 EDT

L'élue au Congrès américain Gabrielle Giffords a annoncé sa démission

WASHINGTON - La représentante de l'Arizona Gabrielle Giffords a annoncé, dimanche, son intention de démissionner du Congrès américain pour se consacrer à sa convalescence, après avoir subi de graves blessures dans une fusillade, il y a un peu plus d'un an.

Selon des responsables à Washington, son départ, d'abord annoncé sur sa page Facebook, est prévu pour lundi.

La démocrate avait été grièvement blessée par balles à la tête en janvier 2011, alors qu'elle participait à un rassemblement politique avec des électeurs, devant un supermarché de Tucson, en Arizona.

Un homme armé avait ouvert le feu sur la foule, tuant six personnes et en blessant 13 autres, dont Mme Giffords.

Bien qu'elle ait accompli des progrès impressionnants, elle a souligné avoir encore beaucoup à faire avant d'être pleinement rétablie, ajoutant qu'il serait dans l'intérêt de son État qu'elle cède sa place à la Chambre des représentants.

L'incident avait déclenché un intense débat à l'échelle du pays à propos de la rhétorique des campagnes politiques chargée d'émotions.

Dans la vidéo mise en ligne sur sa page Facebook, Mme Giffords mentionne avoir très peu de souvenirs de cette «horrible» journée, affirmant toutefois qu'elle n'oublierait jamais la confiance des électeurs qui l'avaient choisie pour être leur voix.

L'élue précise aussi qu'elle se porte mieux, et qu'elle compte un jour revenir à ses activités politiques afin de travailler collectivement pour le bien de l'Arizona et du pays.

La loi de l'État prévoit la tenue d'un scrutin spécial pour remplacer Mme Giffords pour le reste de son mandat.

La leader démocrate à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a mentionné que depuis les événements tragiques de l'an dernier, «Gabby» s'était avérée un symbole inspirant de détermination et de courage pour des millions d'Américains.

Des responsables démocrates entretenaient l'espoir, depuis plusieurs mois, que Mme Giffords soit suffisamment remise pour pouvoir solliciter un nouveau mandat ou encore devenir candidate au remplacement du sénateur républicain qui partira à la retraite, Jon Kyl.

Le tireur, Jared Lee Loughner, a plaidé non coupable aux 49 chefs d'accusation portés contre lui dans cette fusillade.

Le jeune homme de 23 ans, qui a reçu un diagnostic de bipolarité, est médicamenté de force dans une prison du Missouri dans une tentative de le rendre apte à subir son procès.