NOUVELLES
22/01/2012 06:34 EST | Actualisé 23/03/2012 05:12 EDT

Les Patriots battent les Ravens 23-20 et participeront au Super Bowl XLVI

FOXBOROUGH, États-Unis - Tom Brady a passé les dernières minutes sur le banc à attendre patiemment de savoir si son touché, inscrit sur un plongeon au quatrième quart, allait être suffisant afin de transporter les Patriots de la Nouvelle-Angleterre jusqu'au Super Bowl.

Alors que les Patriots menaient par trois points avec 11 secondes à faire, le botteur Billy Cundiff a raté un placement de 32 verges et la Nouvelle-Angleterre a défait les Ravens de Baltimore 23-20, dimanche, lors du match de championnat dans l'Association américaine.

Lors de son touché d'une verge avec 11:29 à faire au match, Brady a été sévèrement plaqué par le secondeur étoile des Ravens Ray Lewis. Il a ensuite lancé vigoureusement le ballon au sol en retraitant vers le banc. Plus tôt, Brady avait démontré son intensité en criant après Lewis à la suite d'un autre plaqué sévère après une course de quatre verges.

Brady a aidé les Patriots à remporter un cinquième titre de l'Américaine en 11 saisons. Il tentera de mettre la main sur un quatrième titre du Super Bowl en compagnie de l'entraîneur-chef Bill Belichick. Ils affronteront le 5 février à Indianapolis les gagnants de la finale de la Nationale, les Giants de New York, qui ont vaincu les 49ers de San Francisco 20-17 plus tard dimanche.

Lors de leur dernier passage au Super Bowl, il y a quatre ans, les Patriots détenaient une fiche de 18-0 et avaient été surpris par les Giants.

«Nous allons nous présenter et botter des derrières dans quelques semaines», a dit Brady.

Avant le placement raté de Cundiff, les Ravens avaient obtenu une autre occasion de prendre les devants, mais le receveur Lee Evans s'est fait arracher le ballon dans la zone des buts par le demi de coin Sterling Moore. Ce dernier avait été pris en défaut sur le touché qui avait permis aux Ravens de prendre l'avance 17-16.

«Ce sont deux grandes équipes de football, deux gladiateurs si l'on veut, qui se sont affrontées et je suis fier de mes joueurs, a mentionné John Harbaugh, entraîneur-chef des Ravens. Vous savez, nous avons 53 joueurs, des hommes puissants comme nous aimons le dire — et ils se sont battus et nous sommes arrivés à court, les 53. Vous savez, 53 joueurs ont gagné, 53 ont perdu.»

Triple vainqueur du Super Bowl, Brady n'a pas lancé de passe de touché pour la première fois en 36 matchs. Il a tout de même récolté 239 verges de gains. Il a eu besoin d'aide de la part de Cundiff et aussi de la défensive des Patriots (15-3).

«J'ai été plutôt mauvais aujourd'hui (dimanche), mais notre défensive nous a sauvés, a admis Brady. Je devrai faire un meilleur travail dans deux semaines, mais je suis fier de cette équipe et de mes coéquipiers.»

La défensive des Pats a neutralisé Ray Rice, le meneur dans la NFL au chapitre des verges de gains cette saison, qui a récolté 78 verges de gains. Brandon Spikes a intercepté une passe de Joe Flacco au quatrième quart.

«Nous nous sommes levés dans les moments clé, a indiqué le plaqueur Vince Wilfork. Nous avons tous augmenté notre niveau de jeu. C'est génial d'être dans cette situation. Nous devons chérir ce moment.»

Flacco connaissait une bonne journée de travail jusque-là, avec deux passes de touché. Et quand les Ravens (13-5) ont menacé d'inscrire un touché en fin de rencontre, la défensive des Pats s'est serré les coudes.