NOUVELLES
22/01/2012 10:00 EST | Actualisé 23/03/2012 05:12 EDT

Les délégués de Benghazi suspendus du gouvernement de transition libyen

Le président du Conseil national de transition (CNT) libyen, Mustafa Abdul-Jalil, a annoncé dimanche la suspension des délégués de Benghazi (est), soupçonnés de corruption.

Cette annonce fait suite à des manifestations devant le siège du CNT à Benghazi, berceau du soulèvement contre le défunt dictateur Moammar Kadhafi en février 2011. Les protestataires réclament depuis près de deux semaines plus de transparence et de justice de la part des nouvelles autorités.

Certains ont installé des tentes devant le siège du CNT pour protester contre une série de règles électorales élaborées selon eux sans consultation de la population. Samedi, des manifestants ont envahi le siège du CNT à Benghazi, se livrant pour certains à des vols et déprédations, tandis que Mustafa Abdul-Jalil se repliait à l'intérieur du bâtiment.

Le président du CNT a expliqué dimanche à l'Associated Press qu'il a suspendu les six représentants de Benghazi. Il ajoute avoir nommé un conseil composé de dignitaires religieux pour enquêter sur les accusations de corruption et identifier ceux ayant eu des liens avec le régime de Kadhafi.

Le vice-président du CNT, Abdel-Hafiz Gogha, a annoncé avoir présenté sa démission pour protester contre ces suspensions, qualifiées d'"illégitimes" par un autre délégué, Fathi Baja. AP

ll/v0262