NOUVELLES
21/01/2012 09:51 EST | Actualisé 22/03/2012 05:12 EDT

La prolifique offensive des Patriots affrontera la défensive étanche des Ravens

FOXBOROUGH, États-Unis - Tom Brady et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont atteint le match de championnat dans l'Association américaine grâce à une attaque prolifique qui a accumulé les verges de gains et les points à un rythme incroyable.

Ray Lewis et les Ravens de Baltimore se sont rendus là grâce à une défense robuste qui a compliqué la tâche à chacun de leurs adversaires.

Dimanche, une de ces deux équipes atteindra le Super Bowl probablement grâce à ce qu'elle fait de mieux.

«Nous en aurons plein les mains cette semaine, a admis Lewis. Avez-vous vu ce qu'ils ont fait la semaine dernière contre (les Broncos) de Denver, la façon dont ils sont sortis et qu'ils ont joué en attaque, comment (Brady) a été efficace, combien de receveurs ont attrapé des passes. Je crois que leur attaque joue à un très haut niveau.»

Du début à la fin, Brady a découpé en morceau la défensive des Broncos, en route vers un gain de 45-10 lors du deuxième tour éliminatoire.

Les Patriots (14-3) ont eu besoin de cinq jeux pour marquer lors de leur première série sur une passe de sept verges de Brady à Wes Welker. Ils ont eu besoin de sept jeux pour atteindre la zone des buts lors de leur deuxième série à la suite d'une passe de 10 verges de Brady à Rob Gronkowski. À la fin de la première demie, Brady avait déjà lancé cinq de ses six passes de touché.

Il a eu tout le temps nécessaire pour repérer ses receveurs alors que les Broncos ont été incapables d'appliquer de la pression. Les Ravens voudront éviter que cette situation ce répète.

«Nous ne voulons pas le laisser derrière sa ligne offensive et penser qu'il joue dans sa cour, a déclaré le secondeur des Ravens Terrell Suggs. Nous ne voulons pas le laisser entrer dans sa zone. Je crois qu'il sera très important d'appliquer de la pression, mais cet aspect est toujours important. C'est particulièrement crucial quand tu affrontes ce genre de quart.»

Brady a connu une saison régulière exceptionnelle, même selon ses standards plutôt élevés. Il a récolté 5235 verges de gains, le deuxième plus haut total dans l'histoire de la NFL, avec 39 passes de touché et 12 interceptions.

Les Patriots, aussi avec l'aide de Welker et Gronkowski, ont terminé deuxième dans la NFL avec une moyenne de 428 verges de gains par rencontre, et troisième à travers le circuit avec une moyenne de 32,1 points par match.

«Ils ont une offensive brillante, a noté John Harbaugh, entraîneur-chef des Ravens. Elle a été bien montée.»

Comme la défensive des Ravens.

Les Ravens (13-4) ont terminé troisième dans la NFL en concédant en moyenne 288,9 verges par rencontre et 16,6 points. Ils ont provoqué quatre revirements dimanche dernier dans un gain de 20-13 contre les Texans de Houston. Ed Reed a mis fin aux espoirs des Texans avec une interception avec 1:51 à faire. Lewis a réussi sept plaqués.

«Ils sont d'excellents joueurs. J'ai joué contre ces deux gars-là à plusieurs reprises, a indiqué Brady. C'est toujours agréable d'affronter les meilleurs, car vous pouvez vous comparer et savoir où vous en êtes. Vous ne pouvez rien tenir pour acquis quand ils sont sur le terrain. Vous devez savoir où ils sont lors de chaque jeu, car ils peuvent faire la différence.»