NOUVELLES
21/01/2012 08:04 EST | Actualisé 22/03/2012 05:12 EDT

Discours sur l'état de l'Union: Barack Obama se concentrera sur l'économie

WASHINGTON - Alors qu'il fait l'objet de sévères critiques de la part des républicains désireux de lui succéder, le président des États-Unis, Barack Obama, livrera un discours sur l'état de l'Union mardi soir abordant d'abord et avant tout l'économie, déterminé à modeler l'année électorale à venir selon ses propres critères.

Dans une vidéo dévoilée samedi, où il s'adresse à des millions de partisans, M. Obama souligne qu'il concentrera ses efforts sur cinq grands thèmes devant remettre sur les rails l'économie américaine une fois pour toutes : le secteur industriel, l'énergie, l'éducation, la formation en matière d'emplois et un «retour aux valeurs américaines».

La mise en ligne de la vidéo a coïncidé avec la primaire en Caroline du Sud, où s'affrontaient samedi les quatre candidats à l'investiture républicaine en vue de l'élection présidentielle de novembre, et que Newt Gingrich a remportée devant Mitt Romney.

Le discours sur l'état de l'Union, retransmis à la télévision, ne devrait pas s'en tenir au traditionnel programme de l'année à venir. Le président Obama pourrait bien se servir de cette visibilité pour livrer un plaidoyer pour le deuxième mandat qu'il sollicite.

Il souligne, dans la vidéo, que les Américains ont le choix de suivre deux directions, l'une menant à moins d'opportunités et moins d'égalité, tandis que l'autre conduira à la «construction d'une économie pour tous, pas pour une poignée de nantis».

L'argument de l'inégalité semble émerger comme l'un des thèmes principaux de la prochaine course à la présidence, au moment où les républicains sont déjà impliqués dans une féroce bataille afin de désigner un rival à M. Obama.

En faisant parvenir la vidéo à ses millions de partisans inscrits sur sa liste d'envoi, M. Obama a avisé sa base électorale à l'avance, dans une tentative d'attirer un auditoire plus large mardi soir.

Cet avant-goût du discours du président ne faisait pas mention de la sécurité nationale. Peu d'observateurs s'attendent à ce que M. Obama aborde le sujet, dans un discours devant se concentrer largement sur l'économie, qui est le principal souci des électeurs.

Le président devrait par ailleurs faire part de nouvelles propositions pour accroître l'accès à l'éducation collégiale et pour tempérer la crise immobilière ralentissant toujours l'économie américaine, selon des sources familières avec le contenu du discours.

M. Obama fera aussi l'apologie de certains éléments non complétés de son programme, notamment la prolongation d'un congé fiscal devant bientôt arriver à échéance.

Il tentera par ailleurs de s'imposer comme le défenseur des intérêts de la classe moyenne, avec un appel à la collaboration du Congrès, et une demande implicite à la population de renouveler son mandat.

Les Américains sont divisés quant à la performance de M. Obama à la Maison-Blanche. Une majorité est insatisfaite de sa gestion de l'économie et estime que le pays n'est pas sur la bonne voie, tandis que les électeurs indépendants pourraient bien tourner le dos au président au scrutin de novembre.