NOUVELLES
19/01/2012 01:37 EST | Actualisé 20/03/2012 05:12 EDT

Une gigantesque tempête de verglas frappe le nord-est des États-Unis

SEATTLE - Une gigantesque tempête de verglas a frappé le nord-est des États-Unis jeudi, paralysant l'aéroport de la ville de Seattle et faisant au moins deux morts et un disparu.

L'État de Washington avait reçu, la veille, près de 30 centimètres de neige. Le gouverneur de l'État, Chris Gregoire, a proclamé l'état d'urgence jeudi et autorisé le recours à la Garde nationale, si nécessaire.

Dans l'Oregon, une voiture a glissé dans un ruisseau à environ 110 kilomètres au sud de Portland, coûtant la vie à un enfant. La mère de la petite victime manque toujours à l'appel. À Seattle, une personne a été tuée par la chute d'un arbre.

Un employé du département des Transports qui se rendait sur les lieux d'un accident, sur une autoroute glacée au nord de Seattle, a lui-même été impliqué dans un accident. Il a été transporté vers un hôpital de Seattle, mais on ne dispose d'aucun détail sur son état de santé.

Le National Weather Service des États-Unis a activé son système d'urgence, jeudi matin, pour interrompre la programmation habituelle avec une alerte de tempête de verglas.

La glace a causé de nombreux accidents dans la région de Seattle, où les automobilistes ne sont pas familiers avec de telles conditions météorologiques. L'Aéroport international de Seattle-Tacoma a été complètement paralysé en début de journée, avant qu'une seule piste ne soit finalement rouverte. Plusieurs vols ont été retardés ou carrément annulés.

Les autorités craignent maintenant que la fonte de toute cette glace ne provoque des inondations.

Un peu moins de 200 000 personnes étaient toujours privées d'électricité dans la région de Pudget Sound, en milieu d'après-midi jeudi.

Certains secteurs de l'Oregon ont aussi été balayés par des vents soufflant en rafale à plus de 180 kilomètres/heure. On ne rapporte toutefois pas de dégâts importants.