NOUVELLES
19/01/2012 06:27 EST | Actualisé 20/03/2012 05:12 EDT

Les vétérans paieront pour les coupes, selon le employés du ministère

HALIFAX - Le syndicat représentant les employés du ministère des Anciens combattants presse le gouvernement fédéral de ne pas couper des centaines d'emplois, affirmant que les vétérans souffrant de problèmes de plus en plus complexes en paieront le prix.

Le président du Syndicat des employés du ministère des Anciens combattants, Yvan Thauvette, a affirmé jeudi que les employés sont déjà surmenés, certains d'entre eux menant de front plus de 900 dossiers.

Ce nombre pourrait gonfler si le ministère perds des postes dans le cadre de l'engagement d'Ottawa a couper les coûts de chaque ministère jusqu'à 10 pour cent.

À Halifax, M. Thauvette a dit à des journalistes que les services aux anciens combattants seront affectés.

M. Thauvette souhaite que le ministère des Anciens combattants sont exemptés des examens menés par le gouvernement pour réduire ses dépenses. Selon lui, les coupes pourraient entraîner la perte de 500 emplois d'ici 2015, mettant plus de pression sur les employés déjà surmenés et dégradant les services aux vétérans.

Il s'attend à ce que 350 employés travaillant directement avec les quelques 200 000 vétéréans perdent leur emploi.

Le député néo-démocrate Peter Stoffer a déploré que les vétérans doivent déjà attendre trop longtemps pour obtenir des services de la part du gouvernement en raison de la paperasse compliquée à remplir et que certains d'entre eux souffrant de troubles physiques ou mentaux ont du mal à percer la bureaucratie.

Un porte-parole du ministre des Anciens combattants, Steven Blaney, a indiqué que les services et les prestations aux anciens membres des Forces armées seront épargnés malgré les réductions de budget.

Jean-Christophe de le Rue a ajouté que les 500 emplois seraient éliminés par attrition.