NOUVELLES
19/01/2012 02:36 EST | Actualisé 20/03/2012 05:12 EDT

Le Canadien n'a pas le temps de s'inquiéter qu'il a une saison à sauver

BROSSARD, - Le Canadien n'a pas le temps de s'inquiéter qu'il a une saison à sauver cette semaine, et c'est une excellente chose.

Vite aux oubliettes la défaite de mercredi contre les Capitals de Washington, le match de vendredi à Pittsburgh contre les Penguins est maintenant le plus important de la saison. Et après, ce sera celui de samedi à Toronto face aux Maple Leafs. Après, on reprendra son souffle, et on verra.

«On ne doit même plus s'attarder aux deux points (de classement) et se concentrer uniquement à offrir une solide performance», a tranché l'ailier Mathieu Darche, jeudi, après la séance d'entraînement du groupe.

«Nous savons ce que nous avons à faire, a-t-il renchéri. Les entraîneurs nous le répètent depuis des mois.»

L'écrivain français Romain Rolland a déjà déclaré que «Même sans espoir, la lutte est encore un espoir». On est rendu là chez le Tricolore.

L'équipe, davantage aspirée vers les bas-fonds de l'Association Est, n'a en réalité plus grand-chose à perdre: 36 matchs à jouer, 72 points à l'enjeu. Une récolte de 52 est nécessaire afin d'atteindre le total estimé de 94 pour participer aux séries éliminatoires. Oui, 52 sur 72! «Même sans espoir...»

L'entraîneur Randy Cunneyworth doit se demander dans quelle galère il s'est embarqué, le 17 décembre, en acceptant de remplacer Jacques Martin.

Le CH n'a pu faire mieux que se forger une fiche de 4-9-1 depuis son arrivée en poste.

On ne doit pas s'attendre à un revirement de situation à brève échéance puisqu'il mise sur le même personnel de joueurs.

Cunneyworth a évoqué le retour dans la formation du défenseur Chris Campoli, laissé de côté dans les deux derniers matchs. Campoli pourrait s'avérer un élément de solution aux déboires du jeu de puissance.

Le pilote a par ailleurs laissé entendre que les deux gardiens verront de l'action, mais il n'a pas voulu dire lequel affrontera les Penguins. Carey Price livre habituellement de bons matchs à Pittsburgh, où il a signé sa première victoire en carrière.

«J'ai toujours la trouille de mal paraître là-bas», a souligné Price, en esquissant un sourire.

Peter Budaj pourrait donc être envoyé dans la mêlée à Toronto. Encore là, Cunneyworth pourrait se raviser et faire appel de nouveau à Price, advenant qu'il l'emporte à Pittsburgh.

Le CH a subi quatre défaites cette saison, incluant deux en prolongation, contre les Penguins et les Leafs.

Les Pens devraient miser sur Kristopher Letang. Inactif en raison d'une commotion cérébrale depuis qu'il avait réussi le but gagnant des siens en surtemps à Montréal, le 26 novembre, le défenseur québécois devait effectuer un retour au jeu contre les Rangers de New York, jeudi.

Pour revenir au Canadien, l'ailier Ryan White qui a été opéré pour une hernie sportive en octobre, accompagne ses coéquipiers à l'étranger. White, qui s'entraîne en solitaire depuis plusieurs semaines, disait après la séance ne pas savoir à quel moment on lui permettrait de se joindre au groupe.