NOUVELLES
19/01/2012 01:52 EST | Actualisé 20/03/2012 05:12 EDT

Haïti: sept policiers sont condamnés à la prison pour la mort de dix prisonniers

LES CAYES, Haïti - Un juge haïtien a condamné sept policiers à des peines d'emprisonnement pour leurs agissements lors d'une émeute pendant laquelle au moins dix détenus ont été abattus.

Le juge Ézékiel Vaval a également conclu, jeudi, à l'innocence de six autres policiers.

Les 13 policiers étaient accusés de meurtre, de tentative de meurtre et d'autres crimes après avoir possiblement ouvert le feu contre des détenus lors d'une émeute survenue dans une prison de Les Cayes, dans le sud du pays, une semaine après le séisme de janvier 2010.

Les peines prononcées vont de deux à 13 ans de travaux forcés. Les accusés risquaient la prison à perpétuité.

«La décision d'un juge est l'expression de la vérité. Il existe d'autres versions, mais celle-ci est la mienne. Et c'est la loi», a déclaré le juge Vaval devant une salle d'audience bondée.

Les avocats de la défense ont plaidé que les policiers avaient tenté de mettre fin à une émeute dans un contexte difficile, et qu'on ignorait d'où provenaient les tirs de balles ayant tué les prisonniers. Ils ont affirmé que certaines victimes pourraient avoir été tuées par d'autres détenus.

Le procès était surveillé de près, en Haïti et à l'étranger, et était vu comme un test de l'efficacité du système judiciaire dans ce pays pauvre.

Le juge Vaval a confié à The Associated Press avoir reçu des appels de menaces tout juste avant de rendre sa décision, et qu'il avait craint pour sa vie.

Pas moins de 21 agents ayant quitté le territoire haïtien seront jugés par contumace.