NOUVELLES
19/01/2012 10:05 EST | Actualisé 20/03/2012 05:12 EDT

En 2011, 560 détenus sont morts dans les prisons du Venezuela, selon un rapport

CARACAS, Venezuela - L'année dernière, le nombre de détenus tués dans les prisons du Venezuela, reconnues comme particulièrement violentes, a augmenté pour atteindre 560, selon un organisme.

L'observatoire des prisons vénézuéliennes a indiqué jeudi que cela représente une hausse de 17,6 pour cent par rapport à 2010.

Les prisons vénézuéliennes surpeuplées connaissent régulièrement des affrontements violents entre les membres de gang rivaux au sujet du contrôle des ailes afin de vendre des armes et de la drogue, avec la complicité de gardiens de prisons corrompus.

Dans les statistiques dévoilées jeudi, la groupe ajoute qu'en 2011, 1457 détenus ont été blessés dans le cadre d'émeutes, de violences entre les gangs et d'affrontements avec les gardiens de prisons.

Le gouvernement, qui ne dévoile pas de statistique concernant le nombre de morts dans ses prisons, affirme que ses 34 établissements accueillent 44 000 prisonniers. Selon l'observatoire, les prisons ont été conçues pour accueuillir 12 500 détenus.

L'année dernière, le président Hugo Chavez a promis de s'attaquer au système pénitenciaire violent et corrompu, nommant Iris Varela au poste de ministre des Affaires pénitenciaires.

Le président a créé ce poste peu après qu'une émeute de près d'un mois eut secoué la prison Rodeo I et sa voisine Rodeo II, faisait sept morts.

L'émeute, qui a duré 27 jours, a opposé des prisonniers rebelles à des centaines de soldats de la garde nationale.