NOUVELLES
19/01/2012 03:55 EST | Actualisé 19/03/2012 05:12 EDT

«Costa Concordia»: les recherches reprennent pour retrouver les 21 disparus

ROME - Des plongeurs ont repris jeudi matin les recherches pour tenter de retrouver les 21 personnes portées disparues après le naufrage du «Costa Concordia» le 13 janvier près de l'île italienne de Giglio (nord-ouest), en Toscane. Les corps de onze personnes ont été récupérés à ce jour.

Les plongeurs exploraient la partie submergée du bateau de croisière, des responsables ayant constaté que l'épave était stabilisée après avoir bougé la veille. Ils se concentraient sur une voie d'évacuation située au quatrième niveau, à environ 18 mètres sous la surface, où cinq corps ont été découverts ces derniers jours, a précisé le porte-parole de la marine, Alessandro Busonero, à la chaîne de télévision Sky TG 24.

Une mer forte était annoncée en fin de journée, laissant planer l'incertitude sur le pompage des tonnes de fuel contenu dans les cuves du bateau.

Plus de 4200 passagers et membres d'équipage se trouvaient à bord du navire quand il a heurté un rocher qui a déchiré la coque sur une grande longueur.

Parmi les disparus figurent une fillette italienne de cinq ans et son père, selon la mère, Susy Albertini.

Par ailleurs, plusieurs des 203 Indiens qui faisaient, tous sauf un, partie du personnel du Costa Concordia, ont été rapatriés en Inde jeudi. L'un d'eux, Mukesh Kumar, a affirmé que l'alarme n'avait été déclenchée qu'une fois que le paquebot avait commencé à verser sur le flanc.

Le capitaine du Costa Concordia, Francesco Schettino, 52 ans, a été arrêté et détenu puis assigné à résidence mardi pour échouement, abandon du navire avant la fin de l'évacuation et homicides involontaires.

Il a reconnu avoir conduit le paquebot plus près de l'île de Giglio le jour du naufrage. Costa affirme que la dernière autorisation de la compagnie et des autorités portuaires pour effectuer ce genre de manoeuvre remonte au 9-10 août.

Toutefois, selon une influente publication maritime, Lloyd's List Intelligence, le Costa Concordia s'était un peu plus approché de Giglio en août que vendredi dernier.

Par ailleurs, dans un nouvel enregistrement sonore de l'échange entre le capitaine et le commandant des garde-côtes publié par le journal «Corriere della Sera» mercredi, Schettino affirme s'est retrouvé malgré lui dans la chaloupe.

«Je n'ai pas abandonné le bateau avec 100 personnes à bord, le bateau a soudain gîté et nous avons été projetés dans l'eau», dit-il. Dans d'autres extraits de la conversation diffusés mardi, on entend le garde-côte ordonner en vain au capitaine de remonter à bord, sur un ton de plus en plus exaspéré et en finissant par jurer.