NOUVELLES
18/01/2012 07:11 EST | Actualisé 19/03/2012 05:12 EDT

Vladimir Poutine se dit prêt à discuter avec l'opposition

MOSCOU - Le premier ministre russe Vladimir Poutine a affirmé mercredi qu'il était prêt à discuter avec l'opposition, mais qu'il doutait que ses dirigeants souhaitent entamer des pourparlers.

M. Poutine a rencontré mercredi les plus importants rédacteurs en chef de la Russie, qui lui ont demandé s'il accepterait de parler avec ses détracteurs dans la foulée des manifestations monstres qui ont ébranlé le pays après que des allégations de fraude eurent entaché les élections parlementaires de décembre.

Le politicien a répondu que certains leaders avaient récemment été invités à s'asseoir avec lui, mais qu'ils ne s'étaient pas présentés, une attitude qui l'avait poussé à se questionner sur leurs motivations. Il n'a pas précisé qui avait été convié et quand exactement les invitations avaient été envoyées.

Vladimir Poutine, qui a été président de 2000 à 2008, est candidat aux prochaines élections présidentielles qui se tiendront le 4 mars. Même si sa victoire semble déjà assurée, son image a été sérieusement ternie par le mouvement de contestation, qui a notamment donné lieu à deux manifestations à Moscou ayant attiré des dizaines de milliers de personnes.

Le premier ministre a affirmé que les protestataires étaient les marionnettes de l'Occident et fermement refusé d'annuler les élections parlementaires et d'en organiser de nouvelles comme le demandait l'opposition.

À la fin du mois de décembre, M. Poutine avait semblé rejeter tout dialogue avec ses opposants, soutenant qu'il n'avait rien en commun avec eux et que cela rendait toute discussion inutile.