NOUVELLES
18/01/2012 05:00 EST | Actualisé 18/03/2012 05:12 EDT

Sommet social : Sarkozy propose ses pistes pour "protéger l'emploi"

PARIS - Nicolas Sarkozy a proposé aux représentants syndicaux et patronaux plusieurs "pistes" pour "protéger l'emploi", afin de prendre des "mesures immédiates" mercredi à l'ouverture du sommet social à l'Elysée. Le chef de l'Etat a notamment évoqué "l'activité partielle", la réorganisation du "système de formation" pour les salariés et les chômeurs, et le problème du logement.

"Plusieurs pistes me paraissent à explorer", a-t-il dit, selon le texte de son discours d'introduction transmis par l'Elysée.

Le président a d'abord cité "l'activité partielle" sur laquelle il s'est dit prêt "à mettre des moyens supplémentaires". "Mais il me semble que nous pouvons aller plus loin aussi en termes de simplification des procédures, mais également pour renforcer leur contenu en formation pour les salariés et leur attractivité pour les entreprises", a-t-il souhaité.

Il a ensuite évoqué la lutte contre le chômage de longue durée et posé la question de "l'organisation de notre système de formation, que ce soit pour les salariés ou pour les demandeurs d'emploi".

Enfin, le chef de l'Etat a abordé le problème du logement. "Il manque des logements en France et la hausse de leur prix au cours des dernières années a été considérable. Le gouvernement n'est pas resté inactif: entre 2007 et 2011, le nombre de logements sociaux construits ou acquis est passé de 70.000 en 2007 à 133.000 en 2010; c'est presque un doublement. Nous devons être très audacieux pour favoriser la production de logements en France, avec des leviers nouveaux", a-t-il expliqué.

"La gravité de la situation nous impose de prendre des décisions", a-t-il conclu.

Nicolas Sarkozy a réuni mercredi matin à l'Elysée les représentants de cinq syndicats, trois organisations patronales ainsi que le Premier ministre et six ministres, à l'occasion de ce sommet social rebaptisé par le gouvernement "sommet sur la crise". AP

sc/com/st